ALGÉRIE
02/02/2016 07h:24 CET | Actualisé 02/02/2016 15h:21 CET

Le futur méga port de Cherchell inquiète les autorités portuaires espagnoles

Archives

La construction du méga port d’El Hamdania de Cherchell pour une valeur de 3,3 milliards de dollars, constitue une menace pour le leadership méditerranéen du port de Valence.

"Les autorités portuaires de Valence avouent que le port de Cherchell représente une menace pour leur domination du trafic de marchandise et leur leadership en Méditerranée", a écrit le quotidien espagnol Valencia Plaza dans son édition du 1er février.

Le port de Cherchell qui disposera de 23 quais d’une capacité annuelle de traitement de 6,5 millions de conteneurs et de 25,7 millions tonnes de marchandises, et qui sera financé dans le cadre d’un crédit à long terme par les chinois, menacerait doublement le port du "Levante" espagnol.

D’une part, par son impact sur le trafic maritime en Méditerranée, et d’autre part, par la recherche de financiers pour la réalisation d'une extension du port de Valence que les espagnols comptaient confier aux chinois.

Ces derniers étant engagés en Algérie, maintiendront-ils leurs anciens projets valenciens? Rien n'est moins sûr.

Du coup, les autorités portuaires espagnoles perçoivent le port d’El Hamdania comme une "sérieuse menace", qui surgit en pleine "incertitude sur l’évolution du trafic maritime mondial".

Le futur méga port du centre de l’Algérie, qui sera réalisé par l’entreprise chinoise Cosco, et dont la superficie dépassera les 1.000 hectares, sera orienté vers le trafic de transbordement des navires des grandes routes transocéanique.

Une fois finalisé en 2020, ce port "Hub" sera du rang des grands ports méditerranéens pouvant accueillir les méga-navires qui dominent les routes transocéaniques, à savoir, les ports espagnols de Valence, Barcelone et Algesiras, le port italien Giogia Tauro et le port portugais de Sines.

Les répercussions sur les relations entre Valence et l’Algérie

Les autorités portuaires espagnoles s’interrogent aussi sur les répercussions de l’entrée en activité du port de Cherchell sur le trafic entre le port de Valence et Les ports Algériens. Le port de Valence est actuellement, un port de transit pour un grand nombre de navires qui se rendent en Algérie. Mais pas seulement.

L’Algérie est le premier partenaire commercial du port de Valence après l’Espagne et devant la Chine. En 2015, le volume de marchandises échangées entre le port de Valence et l’Algérie était de 5.31 millions de tonnes, contre 5.22 millions de tonnes échangées avec la Chine et 4.66 millions de tonnes échangées avec l’Italie à la même période.

En 2014, les échanges commerciaux avec l’Algérie ont permis au port de Valence d’augmenter de 10% son trafic.

Pour la presse espagnole, la Chine qui a tenté d’asseoir sa domination sur la partie Est de la Méditerranée à travers la construction du port grec de Pireo, cherche à avoir plus d'emprise e dans la partie occidentale du bassin méditerranéen à travers la réalisation et le financement du port de Cherchell.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.