01/02/2016 15h:10 CET | Actualisé 02/02/2016 03h:46 CET

Comment l'OCP compte se positionner en Afrique

DR

INVESTISSEMENTS - On parle de l’OCP tournée vers l’Inde et le Brésil, moins vers les autres pays du continent africain. En lançant officiellement une usine de production d’engrais entièrement dédiés à l’Afrique, ce lundi à Jorf Lasfar (port situé à 17 kilomètres d’El Jadida qui compte une importante zone industrielle), l’Office chérifien des phosphates se met au diapason du positionnement du Maroc en Afrique.

5,3 milliards de dirhams d’investissement, 350 emplois permanents…Les chiffres d’Africa Fertilizer Complex donnent le tournis. L’objectif de cette nouvelle unité inaugurée par Mohammed VI est "de renforcer la coopération Sud-Sud", en produisant "des engrais adaptés aux cultures et aux sols africains".

Dans le détail, l’unité permettra de produire chaque année 450.000 tonnes d’acide phosphorique et 1,4 million de tonnes d’acide sulfurique chaque année, avec à la clé des infrastructures de stockage d’engrais qui peuvent assurer plus de deux mois d’autonomie.

En clair, le groupe OCP cherche à renforcer sa position sur le marché des engrais en faisant évoluer sa capacité de production de 4,5 millions de tonnes par an en 2014 pour atteindre 12 millions de tonnes en 2017.

La nouvelle usine à destination du continent n’est pas le seul projet lancé par l’OCP. La première phase du projet d’une usine de dessalement d’eau de mer a également été inaugurée lundi par le roi Mohammed VI. Montant de l’investissement: 800 millions de dirhams.

Un projet qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie "eau" du groupe OCP pour rationaliser "les besoins d’utilisation de l’eau et la satisfaction des besoins en eau des installations minières et industrielles du groupe". Sachant que la plateforme de Jorf Lasfar est le plus grand site au monde de valorisation de phosphate et dérivés, il s’étale sur 1800 hectares.

Les besoins additionnels en eau sont le principal objectif de l’usine, pour ne pas avoir à recourir aux eaux conventionnelles. L’usine aura une capacité de 25 millions de m3 par an (soit près de 76 000 m3/jour), pour arriver à terme (après 3 phases) à une capacité de 75 millions de m3/an. Et elle a déjà permis la création de 100 emplois permanents lors de la phase d’exploitation.

LIRE AUSSI: Maroc: Mohammed VI inaugurera dimanche la centrale Noor I

Galerie photo Ces Marocains à la conquête de l'Afrique Voyez les images