TUNISIE
01/02/2016 14h:05 CET | Actualisé 02/02/2016 05h:41 CET

Tunisie: Le Conseil Européen prolonge le gel des biens de Ben Ali et de sa famille

transparency international

Le Conseil Européen a annoncé la prolongation du gel des avoirs de Ben Ali et sa famille jusqu'au 31 janvier 2017.

Cette décision du 28 janvier, initialement adoptée le 31 janvier 2011 et renouvelée depuis à plusieurs reprises, sera appliquée pour 48 personnes, principalement de de la famille Ben Ali et des Trabelsi (la famille de la femme du président déchu). Tous les dossiers dont celui de Ben Ali et de Leila Ben Ali, comptent les mêmes accusations.

"Ce sont des personnes qui font l'objet d'investigations judiciaires de la part des autorités tunisiennes pour l'acquisition de biens mobiliers et immobiliers, l'ouverture de comptes bancaires et de détention d'avoirs financiers dans plusieurs pays qui ont servi à des opérations de blanchiment d'argent", selon le rapport du Conseil Européen.

L'organisation tunisienne contre la corruption, I Watch, a déclaré de son côté qu'il était nécessaire de fournir plus d'effort sur le plan judiciaire et diplomatique pour récupérer les biens conservés à l'étranger, ainsi que le retrait immédiat de la loi de réconciliation pour mettre fin à la culture de corruption et d'impunité.

"Il est impératif que la loi de réconciliation ne soit pas adoptée pour pouvoir récupérer tout cet argent à l'étranger", a déclaré Mouheb Garoui au Huffpost Tunisie.

Présenté en par Béji Caid Essebsi en conseil des ministres en juillet 2015, ce projet de loi vise la "réconciliation nationale" en faveur de ceux qui se seraient rendus coupables de crimes d'ordre économique sous l'ancien régime, dans le but de les faire participer à l'effort économique de la Tunisie.

Correction: Une première version de cet article comportait une faute. Au lieu du "Conseil Européen", nous avons parlé du "Conseil de l'Europe".

LIRE AUSSI :

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.