ALGÉRIE
30/01/2016 03h:11 CET | Actualisé 30/01/2016 03h:30 CET

Nuit agitée autour de l'hôtel Palace à Blida : des dizaines de blessés dans des affrontements

facebook

La nuit a été agitée, dans la soirée du vendredi à samedi, à Blida où, selon les versions données par plusieurs journaux, des affrontements opposants des habitués de l’hôtel El-Anik, plus connu sous le nom de l’hôtel Palace et qui abriterait une boite de nuit, ont débordé sur la rue avant que les habitants du quartier voisin ne s’en mêlent à leur tour.

Des jeunes de la cité Ben Boulaïd ont assiégé l’hôtel El Anik aux alentours d’une heure du matin. Des affrontements ont eu lieu avec les gardes et des clients de l’hôtel. Des pierres, des bouteilles et des armes blanches ont été utilisées causant des blessures de part et d'autres avant que les forces de sécurité n'interviennent pour ramener le calme. Le journal Ennahari donne le chiffre de 82 blessés.

Selon la version de ce dernier, une personne qui avait été frappée à l'intérieur de l'hôtel a cherché à se "venger" en ramenant un groupe d'amis armés d'épées pour "envahir" l'hôtel où des galas sont organisés en fin de semaine. Ce groupe a réussi à entrer dans l'hôtel où une bataille rangée a eu lieu avec les gardes et les clients présents.

La bataille s'est poursuivie ensuite à l'extérieur de l'hôtel avec des cris et des mots crus qui ont suscité l’indignation des habitants du quartier voisin. C'est à ce moment que les jeunes de la cité de Ben Boulaïd excédés par ces grossièretés qu'ils entendent à "longueur d'années" de la part des habitués de l'hôtel sont entrés à leur tour dans la "bataille".

Le journal Ennahar fait état d'une déclaration "officielle" des services de sécurité de la wilaya qui confirme qu'aux alentours d'une heure trente du matin, au niveau de la rue du 11 décembre, à l'entrée de l'hôtel El-Anik, une bagarre a eu lieu entre un groupe de personnes dont des repris de justice et des gardes de l'hôtel.

Des affrontements à coup de pierres et de bouteilles ont eu lieu sur la voie publique et la situation a évolué à une bataille entre gangs om des armes blanches et des produits incendiaires ont été utilisés.

El Khabar donne pratiquement la même version sur l'enchainement de cette nuit agitée en soulignant que la colère des jeunes de la cité Ben Boulaid a été attisée quand un conducteur "ivre" qui quittait les lieux a écrasé un jeune de la cité.

"Fort heureusement, les services de sécurité et les forces anti-émeutes sont intervenues à temps pour calmer les esprits et ramener le calme" ajoute-t-il. Les habitants du quartier, écrit El Khabar "ont exprimé leur vive colère devant le comportement "déviant" de certains habitués de la boite de nuit de l'hôtel. Ils ont souligné que ce n'est pas la première fois que ce genre d'incidents arrive".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.