MAROC
29/01/2016 06h:26 CET | Actualisé 29/01/2016 12h:37 CET

Le propriétaire de l'album du Wu-Tang Clan caché à Marrakech menace de le détruire

Le propriétaire de l'album du Wu-Tang Clan caché à Marrakech menace de le détruire
Le propriétaire de l'album du Wu-Tang Clan caché à Marrakech menace de le détruire

MUSIQUE - On l'appelle l'homme le plus détesté des Etats-Unis. Martin Shkreli, propriétaire de l'unique exemplaire du dernier album du célèbre groupe de rap américain Wu-Tang Clan, menace de le détruire.

Le précieux objet intitulé "Once Upon a Time in Shaolin", longtemps caché dans un palace de Marrakech (l'un des membres du groupe est d'origine marocaine), pourrait-il finir en miettes? C'est en tout cas ce que le businessman, haï par les Américains lorsqu'il a augmenté de 5.000% le prix d'un médicament contre le sida l'année dernière, serait capable de faire.

Le richissime entrepreneur de 32 ans, qui avait acquis l'album pour au moins 2 millions de dollars, s'est adressé à l'un des membres du Wu-Tang Clan surnommé "Ghostface Killah", après la publication d'une vidéo dans laquelle le rappeur le critique pour avoir augmenté le prix du médicament.

Martin Shkreli, qui accuse le rappeur de l'avoir insulté, lui a demandé sur Twitter de s'excuser par écrit. "Au moins 500 mots, sans erreur grammaticale, et Shaolin reste intact", prévient-il.

Le jeune entrepreneur est aussi apparu dans un clip publié sur TMZ, verre de vin à la main entouré de trois hommes masqués, dans lequel il menace le rappeur d'effacer sa voix de l'album et des livres d'histoire du rap.

Dans une interview accordée au magazine Vice, Martin Shkreli avait déjà expliqué hésiter entre "détruire l'album ou l'installer dans un endroit lointain pour que les gens viennent l'écouter dans une sorte de quête spirituelle".

L'album dont la vente a été rendue publique en décembre 2015 reposait dans une boîte en argent et nickel sertie à la main par l'artiste maroco-américain Yahya (qui réalise notamment le trophée du Prix littéraire de la Mamounia), dans un palace de Marrakech. Selon un accord juridique passé avec l'acheteur, il ne pourra être commercialisé que dans 88 ans, soit en 2103, sauf si l'acheteur souhaite diffuser la musique gratuitement. Le producteur de l'album est le rappeur néerlandais d'origine marocaine Tarik Azzougarh, surtout connu sous le nom de Clivaringz.

LIRE AUSSI:

Galerie photoCes groupes de rock marocains emblématiques Voyez les images