MAROC
29/01/2016 13h:48 CET | Actualisé 29/01/2016 13h:48 CET

Quatre mineurs chinois sont sauvés après 36 jours sous terre

SHANXI, CHINA -NOVEMBER 25: (CHINA, HONG KONG, MACAU, TAIWAN OUT) A Chinese mine worker wears a headlamp as he stands in a pile of coal at a mine on November 25, 2015 in Shanxi, China. A history of heavy dependence on burning coal for energy has made China the source of nearly a third of the world's total carbon dioxide (CO2) emissions, the toxic pollutants widely cited by scientists and environmentalists as the primary cause of global warming. China's government has publicly set 2030 as a deadl
Kevin Frayer via Getty Images
SHANXI, CHINA -NOVEMBER 25: (CHINA, HONG KONG, MACAU, TAIWAN OUT) A Chinese mine worker wears a headlamp as he stands in a pile of coal at a mine on November 25, 2015 in Shanxi, China. A history of heavy dependence on burning coal for energy has made China the source of nearly a third of the world's total carbon dioxide (CO2) emissions, the toxic pollutants widely cited by scientists and environmentalists as the primary cause of global warming. China's government has publicly set 2030 as a deadl

CHINE - Quatre mineurs chinois ont été secourus après 36 jours coincés sous terre, rapporte vendredi la presse officielle.

Un effondrement s'était produit le jour de Noël dans une mine de gypse de la province de Shandong, dans l'est de la Chine.

L'accident avait fait au moins un mort et 17 disparus, dont les quatre survivants.

Les quatre hommes avaient été repérés à environ 200 mètres sous terre quelques jours après l'effondrement. Des caméras infrarouges les avaient filmés agitant les mains. Les mineurs avaient été ravitaillés par le biais de quatre petits tunnels.

La chaîne CCTV a diffusé des images d'un mineur ramené à la surface, sous les applaudissements des secouristes. Un autre a été montré sur une civière d'hôpital, les yeux recouverts.

L'agence Chine nouvelle explique que les mineurs ont été secourus par deux tunnels d'accès creusés par les secouristes.

L'effondrement du 25 décembre avait été si violent qu'il avait été enregistré comme une secousse de magnitude 4.

Onze autres mineurs avaient pu s'échapper ou avaient été secourus rapidement.

Le propriétaire de la mine s'est apparemment suicidé quatre jours après l'accident.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes mineurs clandestins d'Ahouli Voyez les images