MAROC
28/01/2016 14h:11 CET | Actualisé 29/01/2016 13h:08 CET

Maroc: La Green Tech Valley verra le jour à Rabat en 2018

DR

INVESTISSEMENT - Une nouvelle cité d’affaires, de santé et de loisirs verra le jour fin 2018 à Rabat. Les travaux de construction de la Green Tech Valley commencent dans "quelques semaines", après un long travail de conception avec, comme parti pris architectural, "l'écologie et le respect de l'environnement", explique Younes Krim, architecte associé au cabinet My Group Architecture, qui s'est chargé du volet conception.

Situé sur la rive nord du fleuve Bouregreg, en face de la nouvelle Marina de Rabat, le projet s'étend sur 3,5 hectares dont 150.000 m2 sont bâtis. La Green Tech Valley a nécessité un budget total de 2,5 milliards de dirhams sur trois ans, financé en partenariat avec la Banque islamique de développement (BID), qui investit pour la première fois en tant qu'actionnaire dans un projet privé.

Créé par la Société Marita Immobilière (SMI), filiale de Marita Group, ce projet proposera, en plus d'un centre d'affaires, une cité médicale et de bien-être, une cité verte, un centre commercial et des résidences hôtelières sous forme d'appartements-hôtels. Le tout sera desservi par les transports en commun: les deux lignes du tramway passent à proximité du projet, situé entre Bab El Mrissa à Salé et le nouveau pont Hassan II qui relie les villes jumelles. La nouvelle rocade, actuellement en construction, devrait simplifier davantage la desserte.

"C'est un projet pour le grand Rabat et non pour Salé exclusivement. Nous souhaitons, à terme, accueillir des millions de visiteurs par an", souligne Adil Khayyame, directeur général de la SMI. La cité a d'ailleurs été équipée de quelque 1.300 places de stationnement étalées sur deux niveaux.

Mise au vert

Pour le côté écolo, la Green Tech Valley mise sur des édifices noyés dans la verdure, des promenades piétonnes pour favoriser le déplacement à pieds, des dispositifs photovoltaïques pour la production d'énergie… "Nous avons même intégré des vitrages qui profitent de la lumière ambiante pour produire de l'électricité dans la partie des bureaux", prévient l'architecte.

Malgré un emplacement difficile à aborder, le site peut compter sur la proximité de plusieurs monuments historiques: la médina, les Oudayas et la tour Hassan à Rabat, et Bab el-Mrissa à Salé, ainsi que le nouveau grand théâtre de Rabat. Le projet a d'ailleurs été conçu pour s'insérer dans cet environnement: "nous avons souhaité nous inscrire dans la continuité de la médina, notamment de la rue des Consuls, et avons repris le concept piéton lors de l'établissement des plans", explique le jeune architecte.

10.000 emplois créés

Avec la Green Tech Valley, la SMI aspire à créer un nouveau vivier de l'entrepreneuriat et de l'emploi. "Nous souhaitons créer 10.000 emplois directs et indirects à partir de 2018 et nous restons ouverts à toutes les entreprises qui souhaitent prendre part à l'essor économique que connaît la capitale", explique Rachid Smidi, directeur général délégué de Marita Group.

Pour ce faire, la SMI table sur un entrepreneuriat "vert" pour s'inscrire au maximum dans une démarche écologique. La Green Tech Valley souhaite également revêtir une "dimension africaine", notamment au niveau des entreprises qu'elle compte accueillir. "Nous souhaitons faire de ce centre d'affaires une terre d'accueil pour les acteurs économiques, entreprises nationales et internationales", a assuré le DG de la SMI.

LIRE AUSSI: