ALGÉRIE
28/01/2016 07h:16 CET | Actualisé 28/01/2016 07h:16 CET

La Libye demande à l'OMS d'élever au maximum son niveau d'urgence pour le système de santé du pays

DR

Le ministre de la Santé libyen a demandé mercredi à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) d'élever au maximum son niveau d'urgence pour le système dans son pays où un tiers des habitants ont besoin d'une aide sanitaire d'urgence, selon les Nations unies.

"Nous demandons aujourd'hui à l'OMS d'élever son niveau d'urgence pour le système de santé en Libye à son niveau le plus élevé, le niveau 3", a déclaré le ministre de la Santé libyen, Reida El Oakley, lors d'une conférence de presse à Genève.

"Nous avons reçu la demande. Le ministre a rencontré la directrice générale" de l'OMS, Margaret Chan, a confirmé un porte-parole de l'OMS, Tarik Jasarevic, expliquant que l'agence onusienne allait "examiner la demande".

Actuellement, le niveau 3 d'urgence, qui prévoit une aide maximale en personnel médical et en médicaments, a été décrété par l'OMS dans 5 crises: l'Irak, le Soudan du Sud, la Syrie, le Yémen et la crise Ebola.

"Le système libyen (de santé, ndlr) a été fortement endommagé par la guerre continue en Libye", a relevé M. El Oakley, indiquant qu'au moins 60% à 70% des hôpitaux étaient fermés ou ne pouvaient pas fonctionner correctement.

Il a également expliqué que la Libye avait besoin de 3 millions de dollars par jour pour acheter des médicaments. Le ministre de la Santé libyen a également déploré que la Libye soit pénalisée par la décision de la Banque mondiale (BM) de la classer comme "pays riche" du fait de son statut de pays exportateur de pétrole.

"Il y a plusieurs années, nous exportions 1,7 million de barils de pétrole par jour, maintenant nous en exportons moins de 300.000", a-t-il rappelé, soulignant l'impact "négatif" des cours du pétrole sur l'économie libyenne.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.