MAROC
28/01/2016 07h:53 CET | Actualisé 28/01/2016 07h:54 CET

Le Maroc se dote d'une nouvelle grande école de travaux publics

MAP

ENSEIGNEMENT – Le Maroc se dote d’une école de référence dans les métiers du BTP. Située à Settat, ville qui accueille déjà une grande école marocaine de gestion (ENCG), l'Ecole Mohammed VI de formation dans les métiers du bâtiment et des travaux publics (EMFMBTP) a été inaugurée mercredi par le roi Mohammed VI.

Génie civil, chef de chantier, maintenance des engins BTP… Le nouvel établissement assurera la formation de techniciens et techniciens spécialisés dans 21 filières liées aux métiers du BTP et de la maintenance des engins lourds et industriels, avec à la clé une offre globale de 2.000 places pédagogiques, pour ainsi accompagner l'essor que connaît le secteur des travaux publics au Maroc. Elle dispensera également des cours de formation continue pour les salariés du secteur.

Mobilisant des investissements de l'ordre de 312,5 millions de dirhams, cette école, érigée sur un terrain de 84 hectares (20.000 m2 couverts), est destinée à accueillir des jeunes du Maroc et d'autres pays africains.

L’école abrite une "Académie gros engins et véhicules commerciaux", fruit d'un partenariat public-privé: l'OFPPT, la Fondation OCP, l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi), l'USAID, l'Agence française de développement et le Groupe Volvo.

Le Maroc compte deux autres écoles de BTP d'envergure, l'École Hassania des travaux publics (EHTP) à Casablanca, membre de la conférence des grandes écoles, et l'Ecole Mohammadia d'ingénieurs (EMI) à Rabat.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes universités privées marocaines Voyez les images