MAROC
28/01/2016 14h:36 CET | Actualisé 29/01/2016 09h:11 CET

Au Maroc, les chiffres inquiétants du tabagisme des jeunes

Au Maroc, le nombre inquiétant d'enfants fumeurs
Au Maroc, le nombre inquiétant d'enfants fumeurs

TABAGISME - Les chiffres sont alarmants. Ils ont été dévoilés par le ministre de la Santé Houcine El Ouardi ce jeudi lors d’une journée d’étude sur le tabagisme.

Le tabagisme est responsable de 8% de la mortalité au Maroc, a d’emblée indiqué le ministre, précisant que 75% des décès relatifs au tabagisme sont dus au cancer du poumon et 10% à des maladies respiratoires.

Et pour cause, le taux du tabagisme au Maroc est l'un des plus élevés dans la région MENA, avec environ 5,5 millions de fumeurs sur une population totale de 33,8 millions d’habitants. Mais le plus inquiétant est là: 10% des garçons scolarisés de 13 à 15 ans fument et 7% des filles.

Certes le Maroc a ratifié la Convention-cadre de l'Organisation Mondiale de Santé (OMS) pour la lutte antitabac (CCLAT), approuvée par 180 Etats, et a été le premier pays à avoir élaboré une loi contre le tabagisme au niveau régional en avril 1991, entrée en vigueur le 3 février 1996, portant sur l'interdiction de fumer dans certains lieux publics et de faire de la propagande ou de la publicité en faveur du tabac. Mais aucun décret d'application de cette loi n'a été promulgué depuis.

Si aucune mesure n'est prise pour réduire les risques du tabagisme, ce fléau pourrait, selon les prévisions, causer le décès de huit millions de personnes dans le monde d'ici 2030, dont plus 80% sont issues de pays à faible revenu et à revenu intermédiaire.

LIRE AUSSI:Santé: Fumer la chicha est plus dangereux que la cigarette selon des experts