ALGÉRIE
27/01/2016 11h:41 CET | Actualisé 27/01/2016 11h:44 CET

La justice israélienne maintient en détention le journaliste palestinien gréviste de la faim très affaibli

Des Palestiniens manifestent pour la libération du journaliste palestinien Mohammed al-Qiq devant la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem le 22 janvier 2016 © AFP/Archives AHMAD GHARABLI
AFP
Des Palestiniens manifestent pour la libération du journaliste palestinien Mohammed al-Qiq devant la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem le 22 janvier 2016 © AFP/Archives AHMAD GHARABLI

La Cour suprême de l'occupant israélien a décidé mercredi le maintien en détention du journaliste palestinien Mohammed al-Qiq, en grève de faim depuis 63 jours, a constaté une journaliste de l'AFP.

La plus haute instance judiciaire de l'occupant, saisie par l'avocat du prisonnier, a indiqué qu'elle suivrait l'évolution de son état de santé au jour le jour et statuerait sur une éventuelle remise en liberté en fonction de cet état de santé.

M. Qiq, 33 ans, reporter de la chaîne saoudienne Al-Majd, a été arrêté le 25 novembre chez lui en Cisjordanie occupée. Il a été placé mi-décembre par Israël en détention administrative, un régime extrajudiciaire qui permet la détention sans inculpation ni procès pour des périodes de six mois renouvelables indéfiniment.

Il a entamé une grève de la faim le 25 novembre. Il est à présent susceptible de mourir à tout moment, dit son avocat.

L'occupant, l'accuse d'être un membre actif du mouvement de résistance palestinien Hamas. M. Qiq dément de telles activités et dit ne se livrer qu'au journalisme.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.