MAROC
26/01/2016 14h:16 CET | Actualisé 27/01/2016 05h:51 CET

4,2 milliards pour la deuxième ligne et l'extension de la ligne 1 du tramway

Les voies et transports de Casablanca s'offrent un lifting
DR
Les voies et transports de Casablanca s'offrent un lifting

URBANISME - Le roi Mohammed VI a lancé lundi 25 janvier plusieurs projets structurants du secteur des transports à Casablanca. Le plus attendu: le lancement de la deuxième ligne de tramway et l’extension de la première ligne. Ces travaux devraient coûter 4,2 milliards dirhams sur les 8,5 dédiés à l’ensemble des chantiers de restructuration de la voirie et des infrastructures de la capitale économique.

Les travaux d’infrastructure et de plateforme voie ferrée devraient durer une année et demi, selon Casa Transport. La nouvelle ligne du tramway s’étendra sur 15 kilomètres ponctués de 20 stations d’arrêt. Celle-ci devrait desservir une population estimée à plus de 450.000 habitants, selon la même source, logeant notamment à Mers Sultan, Anoual, El Fida ou encore Hay Hassani et Ain Diab.

Car si la première ligne desservait essentiellement des quartiers stratégiques de la Ville blanche, comme le centre-ville ou encore l’avenue Zerktouni, celle-ci complète le tracé en s’axant davantage sur des quartiers dits "populaires".

L'extension de la ligne 1, elle, augmentera la longueur de celle-ci de deux kilomètres supplémentaires sur lesquels se grefferont deux stations allant jusqu'à Lissasfa en partant de l'actuel terminus des Facultés. C'est donc un pas en avant pour le projet du tramway qui aspire à atteindre progressivement 110 kilomètres exploitables à Casablanca en 2022 et auquel quelque 16 milliards de dirhams ont été alloués.

Ces projets, financés par le fonds d'appui aux réformes du transport, la commune de Casablanca, la région de Casablanca-Settat, et des emprunts garantis, seront accompagnés par la création de deux centres de maintenance à Sidi Bernoussi et Facultés, ainsi que des travaux d'aménagement de façade à façade pour, à la fois, l'installation de l'infrastructure technique (rails, quais, abris, caténaires, signaux lumineux) et la requalification des voiries et des trottoirs.

Pour ce qui est du projet d'aménagement de la voirie de la ville de Casablanca (3,7 milliards de dirhams), il consistera notamment en le réaménagement et la construction des chaussées, trottoirs et voies piétonnes, le renforcement du réseau d'éclairage public et de signalisation, la modernisation du mobilier urbain, et l'aménagement paysager des voies et squares.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes projets de Casablanca: Nouvelle ville, nouvelle vie Voyez les images