MAROC
26/01/2016 08h:52 CET | Actualisé 26/01/2016 08h:54 CET

Loi sur les mutuelles: le PJD joint sa voix à celle des professionnels de la santé

DR

OPPOSITION - Après la mobilisation des professionnels de la santé, c'est au tour des parlementaires du Parti de la justice et du développement (PJD) d'élever la voix contre les dispositions introduites par les parlementaires de la Chambre des conseillers dans le projet de loi sur les mutuelles.

Le président de l'association des médecins du PJD, Reda Cherrouf, a dénoncé, dans un article paru sur le site du parti, les amendements permettant aux mutuelles de disposer de centres de soins médicaux, de soins dentaires, ainsi que de pharmacies.

"Concurrence déloyale"

Reda Cherrouf estime que "ces dispositions conduiront nombre de cliniques à la faillite", et peuvent être considérées comme "une forme de concurrence déloyale", et risquent de "baliser le terrain à un monopole des mutuelles" sur la santé.

La députée PJD à la première chambre Sabah Boucham, elle, a exprimé au nom du groupe parlementaire du parti son opposition à ces amendements, qui "sont contraires aux dispositions de la loi 65.00" portant code de la couverture médicale de base, qui interdit le cumul entre la gestion des caisses et celle des structures de soins, et la délivrance des produits pharmaceutiques et dispositifs médicaux.

Le projet de loi, qui sera bientôt transféré à la Chambre des représentants pour une deuxième lecture, sera vraisemblablement amendé par le groupe parlementaire du PJD.

LIRE AUSSI: