TUNISIE
26/01/2016 06h:40 CET

70.000 tonnes d'huile d'olive tunisienne supplémentaires pourraient être exportées vers l'Union Européenne

A worker uses an electric comb to harvest frantoio olives in the Pagliatura estate in Magliano, central Italy, Saturday, Oct. 31, 2015. According to Coldiretti Italian farmers association there are some 250 million olive trees in Italy, requiring some 50 million labor days to harvest for a rough 2 billion Euros of income, which makes Italy the world's second largest producer of olive oil after Spain. (AP Photo/Domenico Stinellis)
ASSOCIATED PRESS
A worker uses an electric comb to harvest frantoio olives in the Pagliatura estate in Magliano, central Italy, Saturday, Oct. 31, 2015. According to Coldiretti Italian farmers association there are some 250 million olive trees in Italy, requiring some 50 million labor days to harvest for a rough 2 billion Euros of income, which makes Italy the world's second largest producer of olive oil after Spain. (AP Photo/Domenico Stinellis)

La commission du Commerce International du Parlement Européen a adopté lundi, un plan d'urgence pour l'importation de 70.000 tonnes d'huile d'olive tunisienne supplémentaire en franchise de droits, c'est à dire, exemptée de taxes.

Ce plan d'urgence prévoit l'importation par l'Union Européenne de 35.000 tonnes par an d'huile d'olive tunisienne sur une durée temporaire de deux ans, soit jusqu'en 2017, en plus des 56.700 tonnes déjà prévus par l'accord d'association entre la Tunisie et l'Union européenne.

"Au moment où la Tunisie est confrontée à de très lourdes difficultés, notre commission donne le bon signal: l'Union européenne est aux côtés de la Tunisie, aux côtés des Tunisiens et nous nous proposons d'exercer une solidarité active, réelle, concrète, rapidement avec ces mesures", a déclaré le rapporteur Marielle de Sarnez

Lors du débat en commission du Commerce International du Parlement Européen, certains députés ont introduits un amendement permettant à la Commission Européenne de revoir cette mesure à mi-parcours avec la possibilité de la rectifier si elle nuit à l'économie européenne.

"Je veux remercier chacune et chacun de nos collègues; je sais que pour une partie d'entre eux cette question de l'huile d'olive est une question sensible dans différents pays. Je veux les rassurer: l'amendement que nous avons voté à une très large majorité prévoit que si au bout d'un an nous nous rendons compte qu'il y a effectivement un problème, la Commission pourra à ce moment-là prendre des mesures de nature à rectifier le déséquilibre, s'il existe" a affirmé le rapporteur Marielle de Sarnez

Pour être adoptée, cette mesure devra être votée par Parlement Européen et par le Conseil de l'Union Européenne.

Avec 340.000 tonnes d'huile d'olive produites, dont 312.000 partent à l'export, la Tunisie s'est positionnée en 2015 comme le premier exportateur au monde.

Dans un pays dont l’agriculture représente 8% du PIB et emploi 16% de la population active, la question du dérèglement climatique est un sérieux défi pour les autorités tunisiennes. En effet, la Tunisie se classe parmi les pays qui ont un risque très élevé de manquer d'eau dans les décennies à venir, pouvant perdre plus de 80% de ses ressources naturelles d'eau d'ici 2040.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.