TUNISIE
26/01/2016 08h:28 CET | Actualisé 27/01/2016 07h:27 CET

Tunisie: 22 députés démissionnaires de Nidaa Tounes créent un groupe parlementaire, Ennahdha devient majoritaire

Tunisian parliament members take their oath of office on the Quran during the inaugural session of the newly elected Tunisian parliament in Tunis, Tuesday, Dec. 2, 2014. This is the first national assembly meeting since the October 2014 legislative elections that resulted in a victory for opposition secular parties. (AP Photo/Hassene Dridi)
ASSOCIATED PRESS
Tunisian parliament members take their oath of office on the Quran during the inaugural session of the newly elected Tunisian parliament in Tunis, Tuesday, Dec. 2, 2014. This is the first national assembly meeting since the October 2014 legislative elections that resulted in a victory for opposition secular parties. (AP Photo/Hassene Dridi)

Un nouveau groupe parlementaire composé de membres démissionnaires de Nidaa Tounes a vu le jour mardi à l'Assemblée des Représentants du Peuple.

Baptisé "bloc libre" ("Al Hurra"), il regroupe 22 membres ayant démissionné du parti vainqueur aux législatives qui ne compte plus à présent que 64 députés, sur 217 députés au total.

Le groupe parlementaire d'Ennahdha qui n'a subi aucun changement (69 députés) devient donc majoritaire à l'ARP.

أعلنت رئاسة #مجلس_نواب_الشعب في مستهل الجلسة العامة اليوم الثلاثاء 26 جانفي 2016 عن التغييرات التي شهدتها بعض الكتل البر...

Posté par ‎مجلس نوّاب الشّعب Assemblée des Représentants du Peuple‎ sur mardi 26 janvier 2016

Un conflit profond entre le clan de Hafedh Caid Essebsi (fils du président) et celui de Mohsen Marzouk s'était terminé par la démission de ce dernier qui a annoncé la création en mars prochain de son nouveau parti.

Le nouveau groupe créé sera-il affilié à la formation de l'ex secrétaire général du parti? Pour Abderraouf Cherif, président du "bloc libre" contacté par le HuffPost Tunisie, "cette possibilité est en train d'être étudiée avec Mohsen Marzouk. Nous avons eu environ trois réunions avec lui. Mais nous discutons également avec d'autres personnalités politiques", a-t-il affirmé sans donner de noms.

En plus de ces 22 députés, il reste six autres députés qui ont quitté le bloc de Nida Tounes dont fait partie Bochra Bel Haj Hmida. Contactée par le HuffPost Tunisie, elle a assuré qu'ils n'avaient rejoint aucun bloc pour le moment.

Par ailleurs le groupe de Afek Tounes compte à présent 10 membres, après que Mohammed Hamdi de la liste de l'appel des tunisiens à l'étranger et Nozha Biaoui du Front National du Salut l'ont rejoint.

La coalition gouvernementale est constituée de Nidaa Tounes, d'Ennahdha, de l'UPL ainsi que d'Afek Tounes, ce qui lui garantit la majorité des 217 sièges.

LIRE AUSSI:La démission des 31 députés du bloc parlementaire de Nidaa Tounes changera-t-elle la donne à l'Assemblée ou au gouvernement