TUNISIE
26/01/2016 08h:31 CET

Tunisie: Lotfi Achour, Hind Meddeb et Leyla Bouzid à l'honneur au festival de cinéma "Maghreb, si loin, si proche"

DR

"Père" de Lotfi Achour, "Electro Chaabi" de Hind Meddeb et "À peine j'ouvre les yeux" de Leyla Bouzid seront diffusés dans le cadre 19e édition du Festival de cinéma "Maghreb, si loin, si proche" organisé dans des communes du sud de la France jusqu'au 31 janvier.

"Père" de Lotfi Achour est un court-métrage de 16 minutes racontant l'histoire de Hédi, chauffeur de taxi à Tunis... Un soir, il prend une jeune femme enceinte sur le point d'accoucher. Cette brève rencontre, par un enchaînement mal venu de hasards cocasses et tragiques, va bouleverser le cours de sa vie.

"Electro Chaabi" de Hind Meddeb est un documentaire Franco-égyptien. Dans les bidonvilles du Caire, la jeunesse danse au son de l’électro "chaâbi", une nouvelle musique qui mélange chanson populaire, beats électro et freestyles scandés à la manière du rap.

Un seul mot d’ordre : 'foutre le bordel' !

Victime de la corruption et de la ségrégation sociale, la jeunesse des quartiers populaires s’exorcise en faisant la fête.

Libération des corps et d’une parole refoulée, transgression des tabous religieux…

"A peine j'ouvre les yeux" n'est plus à présenter. Lauréat du titre de meilleur long métrage au Festival du film d'Abu Dhabi ainsi que deux pris lors des "Venice Days", le film raconte l'histoire de Farah, 18 ans, qui vient de passer son bac.

Alors que sa famille l'imagine déjà médecin, la jeune femme, qui chante dans un groupe de rock engagé, ne vit que pour la musique.

Refusant d'écouter sa mère, qui la met en garde contre les interdits en Tunisie, elle sort la nuit dans les bars et les salles de concert, retrouve ses amis musiciens dont son amoureux Borhène et n'hésite pas à entonner des chansons engagées, sans se soucier du danger.

Fondé en 1997, le Festival, sur le thème "Créer pour résister, ici et ailleurs", se déroule sur 2 semaines, et sur 12 sites différents de l'Aude et des Pyrénées-Orientales.

Organisé par plusieurs associations, ce festival se veut être un lieu d' "échanges entre l'Europe du Sud et l'Afrique du Nord" à travers des projections, des rencontres-débats et des rencontres littéraires mais aussi culinaires.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.