ALGÉRIE
25/01/2016 07h:07 CET | Actualisé 25/01/2016 07h:10 CET

Hospitalisation à domicile: une solution adaptée aux malades à locomotion réduite

Archives

Le dispositif d'hospitalisation à domicile lancé fin déceùmbre apporte une solution adaptée aux malades souffrant d'un handicap et aux personnes âgées ayant des difficultés à se déplacer vers les structures de soins.

Si ce type d'hospitalisation dont ont bénéficié jusqu'à présent 37 000 malades existe depuis 1999, c'est seulement en 2003 que le ministère de tutelle promulgue un arrêté ministériel portant organisation et fonctionnement de cette

prestation. Il sera suivi le 27 décembre 2015 d'un arrêté portant création, organisation et fonctionnement de l'équipe de soins à domicile.

Selon une enquête publiée par l'Agence de presse algérienne (APS), les malades qui ont bénéficié des soins à domicile en sont plutôt satisafaits. C'est le cas de cet habitant la commune de Cheraga, âgé de 56 ans. Ayant bénéficié de soins prodigués à domicile par le service de médecine interne de l'hôpital Djilali Belkhenchir de Birtraria, s'est dit satisfait des prestations fournies par cette équipe médicale.

Entouré des siens, Mohamed, malade chronique et hémiplégique suite à un AVC, confie à l'APS que l'hospitalisation à domicile est pour lui une bouée de sauvetage notamment lorsqu'il est en détresse respiratoire.

Même constat de satisfaction chez Salah, un quinquagénaire habitant au 10e étage d'un immeuble à Benaknoun qui n'a pas caché son soulagement lorsque l'équipe de soins à domicile a accepté de se déplacer pour lui prodiguer

les soins nécessaires d'autant qu'il a des difficultés à se déplacer en raison de son poids (100 kg).

Souffrant de maladies chroniques et n'ayant jusqu'à présent pas bénéficié d'une couverture sociale en raison de son licenciement du travail, Salah s'est dit très satisfait de la qualité des prestations fournies à domicile en dépit du peu de moyens dont dispose l'équipe médicale.

Parmi les bénéficiaires de ce dispositif, Mme Aldjia (82 ans) de Tixeraine, atteinte de plusieurs maladies chroniques et souffrant d'escarres suite à un alitement forcé. Elle a affirmé être satisfaite des soins dispensés par l'équipe

médicale.

Le cas de la doyenne Aicha (100 ans) est plus édifiant. Cette centenaire résidant à Sidi M'hamed vit avec son fils veuf et père de trois enfants handicapés dans une modeste demeure. Pour ce dernier, cette initiative est salutaire, se disant trés satisfait des prestations prodiguées par l'équipe médicale de l'établissement sanitaire de la commune qui, outre la prise en charge de sa mère assure à cette famille un accompagnement médical et psychologique.

146 établissements sanitaires, rappelle l'APS, sont concernés jusque là par les soins à domicile au niveau national, dont 67 au nord, 50 dans les Hauts plateaux et 29 au sud. Le nombre de bénéficiaires avoisine les 37 000 malades soit 13 000 dans les régions nord, plus de 14 000 dans les Hauts plateaux et 10 000 au sud.

Pour rappel, l'hospitalisation à domicile est assurée par les CHU et les soins à domicile par les établissements publics de santé de proximité.

Selon les experts de la santé publique, la mise en oeuvre du dispositif d'hospitalisation et de soins à domicile est une "nécessité inéluctable" imposée par la modernisation du système de santé et l'évolution de la société notamment

avec la hausse du nombre des personnes âgées en Algérie.

LIRE AUSSI: Hospitalisation à domicile: le ministère de la Santé donne carte blanche au secteur privé

La mission d'hospitalisation à domicile est assurée conformément à l'arrêté du 19 avril 2003, par les services de médecine interne des CHU, les secteurs sanitaires assurant des activités hospitalo-universitaires et les secteurs

sanitaires du chef lieu de wilaya.

L'arrêté ministériel du 27 décembre 2015 prévoit la création, l'organisation et le fonctionnement de l'équipe de soins à domicile, au niveau des établissements publics de santé de proximité. Les soins s'adressent aux personnes âgées, handicapés, ayant des difficultés à se déplacer vers les structures de soins.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.