MAROC
25/01/2016 13h:03 CET | Actualisé 25/01/2016 13h:26 CET

A Casablanca, 760 caméras de vidéosurveillance seront installées

A Casablanca, 760 caméras de vidéosurveillance seront installées
DR
A Casablanca, 760 caméras de vidéosurveillance seront installées

SÉCURITÉ - Souriez, vous êtes filmés. La ville de Casablanca sera bientôt dotée d’un vaste système de caméras de surveillance pour "garantir une plus grande sécurisation de l'espace public et une régulation dynamique du trafic".

Le projet, lancé ce lundi par le roi Mohammed VI, consistera en l'installation de 760 caméras de vidéosurveillance à utilisation variable, la mise en place de 220 km de fibres optiques et l'aménagement de deux postes centraux et de 22 postes déportés. Il intégrera également les caméras du tramway et d'autres caméras déjà existantes (aéroport, port de Casablanca et Mohammedia, grandes surfaces et banques).

Ce projet permettra "la régulation du trafic, la mobilisation à temps des forces de l'ordre et l'identification des objets, personnes et véhicules suspects."

Mobilisant la bagatelle de 460 millions de dirhams et cofinancé par le ministère de l'Intérieur et la commune de Casablanca, ce projet pilote "permettra, grâce à des techniques d'intelligence artificielle, la régulation du trafic routier, la détection automatique d'incidents (conduite à contresens, objets abandonnés, stationnement interdit), la mobilisation à temps des forces de l'ordre et l'identification des objets, personnes et véhicules suspects", selon l’agence MAP.

LIRE AUSSI:Le voleur de Casablanca qui fait le buzz (VIDÉO)

Il participera également à "l'identification des véhicules volés, le calcul de la vitesse de circulation, le suivi automatique des objets mobiles, la gestion dynamique de la cartographie, outre la constitution d'une base de données de reconnaissance faciale".

Le roi Mohammed VI a posé la première pierre du poste central de surveillance et de régulation de trafic, implanté au sein de la préfecture de police de Casablanca.

D'un coût de 15 millions dirhams, il sera construit dans un délai de 9 mois sur un terrain de 500 m2 et couvrira une superficie globale de 2.466 m2 répartis sur quatre étages et sera doté d'équipements et de matériel de dernière génération.

Casablanca n'est pas la première ville à avoir eu recours à la surveillance à distance. La ville blanche a même pris du retard sur les autres grandes villes marocaines. En 2013, Casablanca ne disposait que de 59 caméras de surveillance dont 20 étaient hors service, selon Hespress.

Quoiqu'il en soit, la métropole dispose aujourd'hui du plus grand dispositif de vidéosurveillance urbaine. Ce titre a longtemps été détenu par Marrakech, qui dispose depuis 2014 d'un vaste réseau de caméras dans les grandes voies, tourisme oblige.

Le Conseil de la ville de Fès avait également tenté l'expérience en installant près de 300 caméras en partenariat avec la Direction générale de la sécurité nationale (DGSN) à partir de 2012, pour lutter contre le manque de sécurité dont souffre la capitale spirituelle.

Galerie photoCes grands criminels marocains qui ont défrayé la chronique Voyez les images