MAROC
25/01/2016 09h:00 CET | Actualisé 25/01/2016 15h:00 CET

A Casablanca, la communauté amazighe manifeste contre Benkirane

A Casablanca, la communauté amazighe manifeste contre Benkirane
DR
A Casablanca, la communauté amazighe manifeste contre Benkirane

POLÉMIQUE - Les propos du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane sur les Amazighs continuent de susciter l’ire et l’indignation de la communauté amazighe au Maroc.

Après une première manifestation tenue le 16 janvier à Agadir, plusieurs centaines de personnes se sont réunies le 24 janvier à la place des Nations unies à Casablanca pour dénoncer "le racisme de Benkirane".

A l'origine de cette colère, les propos tenus par le secrétaire général du Parti Justice et développement (PJD) lors du Conseil national du parti islamiste le 10 janvier à Rabat. "Le Soussi vit avec combien par jour?", avait lancé Abdelilah Benkirane, faisant allusion à une idée reçue sur l’avarice supposée des Amazighs.

Mais si cette fois-ci les manifestants n’ont pas brûlé les portraits du chef du gouvernement, comme ce fut le cas lors du premier sit-in organisé à Agadir, ils n’ont pas manqué de le fustiger à coup de slogans.

"Ceci est le visage du racisme", inscrit aux côtés du portrait du patron du PJD, "stop à la marginalisation et à l’humiliation" ou encore "Soussi et fier de l’être", ont notamment scandé les manifestants, tout en brandissant le drapeau berbère. Des militants amazighs parmi lesquels Mounir Kejji ont également pris part au sit-in.

Galerie photoSit-in à Casablanca pour dénoncer "le Racisme de Benkirane" Voyez les images

LIRE AUSSI: