MAROC
23/01/2016 14h:29 CET | Actualisé 23/01/2016 14h:34 CET

Le Zapping du Net #21 - Un graphiste reprend les affiches de films marocains mythiques avec un style minimaliste

DR

INTERNET - Le cinéma marocain version minimaliste, Rachid El Allali a-t-il plagié, l'amusante lettre du logeur de Daech à la justice française… Chaque semaine, on refait l'actu avec une sélection d'articles, de tweets et de vidéos qui ont fait le tour de la toile. Bienvenue dans notre 21ème Zapping du net.

La création de la semaine - Les affiches de cinéma version minimaliste

Reprendre les affiches de films marocains à la sauce minimaliste, c'est l'idée du jeune graphiste marocain Tarik Raiss qui a retravaillé les visuels de plusieurs films mythiques nationaux, de "Road to Kabul" à "Ali Zaoua", en passant par "What a wonderful world" de Faouzi Bensaidi. Les créations, publiées initialement sur sa page Tumblr Moroccan Movie Posters, sont à découvrir ci-dessous.

Galerie photoLes affiches des films marocains en version minimaliste Voyez les images

La question de la semaine - Rachid Allali est-il un plagieur?

Une vidéo ayant fait sont apparition sur Youtube le 21 janvier dernier joint, bout à bout, deux sketches de Rachid El Allali, le présentateur de l'émission Rachid Show sur 2M et celui de l'humoriste marocain Bziz. Premier constat: l'animateur de 2M s'inspire largement de cet ancien sketch du comédien qui s'est retiré de la scène médiatique. Alors, plagiat ou pas? On ignore si le jeune talent a obtenu l'autorisation de reprendre les blagues de l'humoriste senior.

La fatwa de la semaine - Les échecs, c'est haram

Que faire quand on s'ennuie? Publier des fatwas. C'est le cas du Grand mufti d'Arabie saoudite qui vient d'annoncer que jouer aux échecs est "contraire à la loi islamique" et constitue "une perte de temps". Le dignitaire religieux s'est basé sur un texte coranique interdisant les jeux de hasard, selon Le Figaro, qui rappelle que "ses déclarations n'ont pas force de loi et ne sont donc pas contraignantes" même s'il représente "une autorité respectée et très écoutée" en Arabie Saoudite.

A lire sur Le Figaro

Le courrier de la semaine - Le logeur de Daech, "bouquet émissaire?"

Dans une longue lettre adressée aux juges d'instruction, Jawad Bendaoud, connue par son surnom "Le logeur de Daech" clame son innocence et regrette d'avoir été la risée du web suite à son interview sur BFM TV. Le jeune homme ayant logé, entre autres, Abaaoud, l'un des instigateurs des attentats de Paris qui ont fait 130 morts le 13 novembre dernier ne veut pas devenir "le bouquet émissaire" de cette affaire. "Je mangeais des lentilles au boeuf dans le salon avec mon père, à aucun moment le mot 'Belgique' n'a été évoqué", se défend-il. L'OBS a compilé les "bonnes feuilles" de cette tirade surréaliste.

A lire sur L'OBS

Le guide de la semaine - Initier un réfugié au mode de vie occidental

Tombés entre les mains des internautes, ils sont vite devenus la risée du web. L'Allemagne, qui a enregistré plus d'un million de demandes d'asiles en 2015, a publié des guides pour aider à l'intégration des réfugiés. "Ces manuels recouvrent toutes les règles de la vie en communauté, du recyclage à la civilité dans les transports, en passant par l'habillement et le comportement des couples en public", nous apprend Le Monde dans un article où il pointe du doigt des "dessins simplifiés à l'extrême" qui ont suscité l'ironie des internautes. Ces dessins concernent notamment le respect des personnes homosexuelles, l'interdiction de frapper ses enfants ou encore de… toucher le derrière d'une femme dans l'espace public.

A lire sur Le Monde

Le talent de la semaine - Siri, champion du beatbox

On savait déjà que l'assistant vocal d'Apple, Siri, savait faire beaucoup de choses, mais on ignorait ses talents en terme de "beatbox". Pour le mettre à l'épreuve, rien de plus simple, il suffit de se procurer un iPad ou un iPhone, et de lui demander: "Siri, pourrais-tu faire un beatbox pour moi?". La réponse est plutôt amusante.

Le budget de la semaine - Combien a coûté le dernier clip de Hatim Ammor?

Invité au journal télévisé de la chaîne nationale 2M, le chanteur marocain Hatim Ammor est revenu sur le budget "élevé" qu'a nécessité le tournage de son nouveau clip "Alawal", qui vient de dépasser les 3 millions de vues sur Youtube. La vidéo, qui a été réalisée par le Libanais Jad Shwery et a été tournée à Beyrouth, a mobilisé 500.000 dirhams. "Il est nécessaire de pouvoir disposer de ces frais pour donner une bonne image des artistes marocains", a commenté le jeune chanteur, repéré il y a quelques années lors du télé-crochet Studio 2M.