ALGÉRIE
22/01/2016 09h:16 CET | Actualisé 22/01/2016 09h:16 CET

Quand le gouvernement fait une faute en annonçant un test d'anglais destiné aux migrants

La petite boulette du ministère de l'Intérieur anglais qui veut expulser les migrants ne maîtrisant pas la langue fait bien rire les internautes
Reuters
La petite boulette du ministère de l'Intérieur anglais qui veut expulser les migrants ne maîtrisant pas la langue fait bien rire les internautes

Oups, la petite boulette. Cette semaine, David Cameron a suscité la polémique en Grande-Bretagne à propos de l'intégration des musulmans dans le pays. Il a notamment annoncé qu'une enveloppe de 26 millions d'euros serait débloquée pour l'apprentissage de l'anglais à destination des migrants venant d'arriver au Royaume-Uni.

Le premier ministre a par ailleurs annoncé une mesure imaginée spécialement pour les musulmanes qui rejoignent leur époux: après deux ans et demi sur le sol britannique, elles devront théoriquement passer un test de langue anglaise. En cas d'échec à ce test, elles seraient alors expulsées du territoire. "Le premier ministre justifie cette mesure par la lutte à la fois contre la ségrégation sexuelle et la radicalisation, les personnes ne parlant pas anglais étant selon lui 'plus réceptives aux messages extrémistes'", rapporte Le Monde.

Malheureusement pour David Cameron, une petite erreur d'inattention du ministère de l'Intérieur a ajouté à la polémique, suscitée par le caractère répressif de la mesure, une volée de moqueries. Ce vendredi 22 janvier, dans son communiqué annonçant la mesure, le ministère de l'Intérieur a fait une coquille. Et pas sur n'importe quel mot. Au lieu d'écrire "language" (pour langue, en anglais), il est écrit "langauge".

language

Une toute petite erreur mais il n'en aura pas fallu plus pour provoquer les railleries des internautes et de la presse, très ironiques sur les réseaux sociaux.

Le ministère de l'Intérieur demandant aux migrants d'apprendre l'anglais s'est trompé de la pire des manières

Retournez à l'école

Bravo, vous vous êtes fait avoir par vous-même


David Cameron n'a plus qu'a expulser sa ministre de l'Intérieur, Theresa May, ironisent nos confrères du HuffPost UK.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.