MAROC
22/01/2016 05h:50 CET | Actualisé 22/01/2016 05h:50 CET

Au Maroc, les actes pédophiles seront désormais plus sévèrement punis

Shutterstock / Kamira

JUSTICE - La Cour de cassation, plus haute juridiction du royaume, a rendu une décision qui fera jurisprudence: les crimes de pédophilie seront punis de peines égales ou supérieures à 5 ans.

Alors que l'actuel Code pénal marocain, notamment l'article 484, dispose qu'il "est puni de l'emprisonnement de deux à cinq ans, tout attentat à la pudeur consommé ou tenté sans violence, sur la personne d'un mineur de moins de dix-huit ans", le premier président de la Cour de cassation Mustapha Farès a déclaré, jeudi 21 janvier, que les crimes de pédophilie seront, désormais, punis de peines d'emprisonnement égales ou supérieures à cinq ans.

Selon Mustapha Farès, dont les propos ont été rapportés par Alyaoum24, "en plus de la difficulté à produire des preuves de violence, dans ce genre d'affaires, on ne peut parler d'acte pédophile ayant eu lieu sans violence, car on ne peut parler du consentement d'un mineur. L'usage de la violence est donc avéré dans ce genre de crimes".

Cette décision intervient, selon Mustapha Farès, pour conformer les peines rendues dans les affaires de pédophilie "à la Constitution marocaine ainsi qu'aux conventions signées par le Maroc". Le président de la Cour de cassation a, en outre, invité à "accompagner cette jurisprudence en amendant le Code pénal"

LIRE AUSSI:

Galerie photoDes enfants dessinent la Terre de demain Voyez les images