MAROC
22/01/2016 07h:15 CET | Actualisé 22/01/2016 07h:16 CET

Le triple enjeu du congrès national du PAM

Le triple enjeu du congrès national du PAM
DR
Le triple enjeu du congrès national du PAM

POLITIQUE - C’est aujourd’hui que s’ouvre à Bouznika le 3e congrès national du Parti authenticité et modernité (PAM). L’enjeu est de taille pour le parti présidé par Mustapha Bakkoury: élire le nouveau secrétaire général et les membres du nouveau Conseil national, débattre du choix idéologique de la social-démocratie, valider les documents qui restructureront le parti en instituant, notamment, un bureau fédéral chargé de la coordination des activités et des travaux du parti au niveau régional.

Si cette première journée est consacrée à l’examen des documents, la séance d’ouverture officielle du congrès aura lieu demain, avec à la clé l’élection des membres du nouveau Conseil national par les congressistes. Dimanche aura lieu la première réunion du Conseil national avec l’élection du président et du secrétaire général.

A moins de deux jours de l'élection du nouveau secrétaire général, le flou entoure toujours les noms des potentiels successeurs de Bakkoury. Tandis que les noms qui reviennent le plus souvent sont ceux d'Ilyass El Omari, actuel vice-secrétaire général du PAM, et de Fatim-Ezzahra Mansouri, ex-maire de Marrakech, certains membres du parti évoquent, désormais, la possibilité que Bakkoury reste à la tête du parti pour un autre mandat.

D'autant qu'à l'approche des élections législatives, le PAM pourrait préférer le status quo à une prise de risque: il faut dire qu'aucun des candidats en lice ne fait consensus, et si l'un d'entre eux venait à être élu, des divisions sont à craindre, ce que le PAM ne peut se permettre durant une année électorale qui nécessitera de toutes les tendances présentes dans le parti d'unir leurs forces.

LIRE AUSSI:

Galerie photoLes politiques marocains votent aussi Voyez les images