ALGÉRIE
22/01/2016 11h:23 CET | Actualisé 22/01/2016 11h:23 CET

Omari Hutchinson, footballeur en herbe d'Arsenal, possède une technique remarquable (VIDÉO)

Dans Le Cid, le dramaturge Corneille faisait dire à Don Rodrigue: "Je suis jeune, il est vrai; mais aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années". Cette maxime souvent utilisée à propos de jeunes footballeurs précoces est parfaitement adaptée à Omari Hutchinson.

Cet adolescent, membre de l'équipe U12 (en dessous de 12 ans) d'Arsenal commence déjà à se faire remarquer suite à la parution d'une vidéo Youtube compilant ses exploits. Dans l'extrait disponible en tête d'article, on aperçoit le footballeur en herbe dévoiler toute sa technique et sa rapidité balle au pied, éliminant facilement ses pauvres adversaires incapables de le stopper.

Omar Hutchinson n'est pas le premier jeune footballeur à être exposé médiatiquement dès l'adolescence. Kaïs Ruiz, recruté à 7 ans par le Barcelone et qui joue aujourd'hui pour les équipes de jeunes du Paris-Saint-Germain, était devenu une star du net à 5 ans après la diffusion d'une vidéo montrant ses exploits.

Bien que le jeune Omari Hutchinson paraisse prometteur, il est important de prendre du recul sur ce type de vidéo, non exhaustive et qui peut donner une idée faussée du niveau réel du joueur. En effet, beaucoup de jeunes footballeurs qui avaient été présentés comme des prodiges ont déçu une fois arrivés dans le monde professionnel. Le Brésilien Kerlon Moura Souza avait été par exemple engagé par le grand Inter Milan sur la base d'une vidéo.

Malgré une technique (qui consiste à jongler avec la tête pour éliminer ses adversaires) censée révolutionner le football, le joueur n'a jamais réussi à répondre aux exigences du football de haut niveau. Ainsi, plus de sept ans après, Kerlon joue au Sliema Wanderers FC en première division Maltaise. Espérons au jeune Omari Hutchinson un destin plus glorieux.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.