TUNISIE
21/01/2016 08h:51 CET | Actualisé 21/01/2016 08h:56 CET

Tunisie: Un syrien explique le dialecte tunisien et ça fait le buzz (VIDÉO)

DIALECTE - "Barcha", "mezyna", "yesser"... Voici les mots les plus répandus quand on évoque le dialecte tunisien au Moyen Orient.

Ceci relève presque des clichés sur un dialecte incompréhensible pour les autres pays arabes. La preuve, toutes les 'stars' tunisiennes ayant fait carrière là-bas, ont vite abandonné leur dialecte d'origine pour adopter l'égyptien ou le libanais. Certains changent même leur nom, de Feryel Graja, l'actrice tunisienne a changé son nom de famille, devenant Feryel Youssef.

Idem pour Sana Kassouss, devenue Sana Yossef après son départ.

Pourtant, le dialecte tunisien charme et intrigue certains habitants du Moyen Orient.

C'est ainsi que le comédien syrien Aghid s'est aventuré à vulgariser le dialecte tunisien dans des vidéos postées sur YouTube.

Aghid annonce même son amour pour la Tunisie.

"J'ai commencé à apprendre ce dialecte à travers une émission de cuisine sur la chaîne nationale", a-t-il déclaré sur les ondes de Mosaïque FM.

Pourquoi le dialecte tunisien est-il si différent, tout autant que ceux des autres pays du Maghreb, des dialectes du Moyen-Orient?

"Le dialecte tunisien est imprégné de la langue amazigh, une culture fortement présente dans tout le Maghreb, ceci fait sa singularité", a expliqué au HuffPost Tunisie, Khaled Khmira, l'un des fondateurs de l'association "Twiza" de sauvegarde de la culture amazigh.

"Gatouss, alouch, fakroune, louz'ti, self'ti... sans nous en rendre compte, plusieurs autres mots que nous utilisons tous les jours sont d'origine amazigh", a-t-il ajouté.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.