MAROC
21/01/2016 06h:15 CET | Actualisé 21/01/2016 06h:17 CET

Au Maroc, une proposition de loi pour rendre obligatoire la scolarisation des enfants handicapés

Une proposition de loi pour rendre obligatoire la scolarisation des enfants handicapés
DR
Une proposition de loi pour rendre obligatoire la scolarisation des enfants handicapés

ÉDUCATION - Déposée par le groupe parlementaire de l'Union constitutionnelle (UC) en mars 2014, la proposition de loi, mise en sourdine pendant près d'un an, amende le Dahir n°1.63.071 du 13 novembre 1963 relatif à l'obligation de l'enseignement fondamental, afin d'y introduire des dispositions relatives à la scolarisation des enfants handicapés.

Ainsi, le texte de loi "garantit le droit à l'éducation aux enfants en situation d'handicap", et engage leurs tuteurs à les scolariser jusqu'à l'âge de 17 ans, soit deux ans de plus que les autres enfants, qui doivent être scolarisés jusqu'à 15 ans. La proposition de loi sera amendée et votée par la Commission de l'enseignement à la Chambre des représentants le 26 janvier.

Un rapport publié en 2015 par l'UNICEF pointait du doigt les difficultés rencontrées par les enfants en situation de handicap pour l'accès à l'éducation et à la santé au Maroc. Face à cette situation préoccupante qui, de l'aveu même du Chef du gouvernement, est due "aux efforts insuffisants" du Maroc en matière de promotion des droits des personnes handicapées, Abdelilah Benkirane a promis, octobre 2015, d'octroyer une aide d'un milliard de dirhams pour soutenir les enfants handicapés. Le CNDH, de son coté, créera bientôt un mécanisme relatif aux droits des personnes en situation d'handicap.

Galerie photoManifestation contre la marginalisation des handicapés mentaux, décembre 2014 Voyez les images