MAROC
20/01/2016 12h:35 CET | Actualisé 20/01/2016 12h:36 CET

Le groupe Saham Assurance brigue des parts de marché dans le secteur de l'assurance agricole

Le produit "Taamine Al Mahssol" sera commercialisé à partir du 21 janvier prochain.
DR
Le produit "Taamine Al Mahssol" sera commercialisé à partir du 21 janvier prochain.

AGRICULTURE – C’est un terrain sur lequel la société Saham Assurance n’avait pas encore élu domicile. Le groupe vient de commercialiser un nouveau produit d’assurance agricole, "Taamine Al Mahssol", destiné à couvrir les récoltes céréalières, légumineuses et oléagineuses (qui concerne les huiles) contre les principaux aléas climatiques (sécheresse, excès d'eau, gel, grêle, vent violent et vent de sable).

Le ministre de l'Economie et des finances Mohamed Boussaïd, le ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime Aziz Akhannouch et le Président directeur général de Saham Assurance, Ahmed Mehdi Tazi ont procédé à la signature d'une convention ce mercredi 20 janvier, à Rabat.

Initié dans le cadre d'un partenariat public privé, le produit "Taamine Al Mahssol" sera commercialisé à partir du 21 janvier prochain à travers le réseau de la société Saham Assurance.

Soutenir les petits producteurs

L'Etat contribue au financement de ce produit à travers une subvention aux cotisations des agriculteurs, principalement orientée vers les plus petits et pouvant atteindre 90% de la prime.

Cette démarche intervient dans le cadre du chantier plus global du développement de l'assurance agricole au Maroc, en théorie pour "réduire la vulnérabilité des petits agriculteurs face aux risques et promouvoir et sécuriser l'investissement agricole".

Sous la houlette du département de l'Agriculture, une stratégie de gestion des risques a été mise en place en 2011, dont l'assurance se veut un levier important.

"Le Maroc a toujours été exposé aux aléas climatiques et à la sécheresse, d'où l'importance de ce nouveau produit d'assurance agricole", a indiqué Mohamed Boussaïd.

Des aléas climatiques qui pourraient d’ailleurs compromettre la campagne agricole en cours. Et pour cause, après quatre mois de retard des pluies ayant occasionné un déficit pluviométrique de près de 50% par rapport à une campagne normale, la sécheresse pointe le bout de son nez, et met l’agriculture en péril dans tout le pays.

C’est donc dans un contexte bien particulier que la nouvelle offre de Saham est lancée, s’ajoutant à l’assurance "multirisque climatique" issue d’une convention entre l’Etat et la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (MAMDA).

LIRE AUSSI:Sécheresse: Le Maroc va indemniser les agriculteurs touchés

Galerie photoLes produits du terroir marocain Voyez les images