ALGÉRIE
20/01/2016 12h:14 CET | Actualisé 20/01/2016 12h:14 CET

Daech rase le monastère de Saint-Elie à Mossoul, le plus ancien d'Irak (PHOTOS)

In this Aug. 21, 2009, photo released by the U.S. Army, visitors assigned to the Logistic Civil Augmentive Program from Forward Operating Base Speicher, near Tikrit, Iraq, stand at the entrance to the ruins of St. Elijah’s Monastery after completing a tour there, at Forward Operating Base Marez in Mosul, Iraq. The 1,400-year-old monastery has been reduced to a field of rubble, yet another victim of the Islamic State's relentless destruction. (MC1 (SCW) Carmichael Yepez/U.S. Army via AP)
ASSOCIATED PRESS
In this Aug. 21, 2009, photo released by the U.S. Army, visitors assigned to the Logistic Civil Augmentive Program from Forward Operating Base Speicher, near Tikrit, Iraq, stand at the entrance to the ruins of St. Elijah’s Monastery after completing a tour there, at Forward Operating Base Marez in Mosul, Iraq. The 1,400-year-old monastery has been reduced to a field of rubble, yet another victim of the Islamic State's relentless destruction. (MC1 (SCW) Carmichael Yepez/U.S. Army via AP)

Encore un joyau du patrimoine mondial réduit en poussière par Daech. Le monastère Saint-Elie, situé à Mossoul, a visiblement été rasé par l'organisation jihadiste comme le montrent des images satellites relayées ce mercredi 20 janvier par l'agence Associated Press, rapportent nos confrères du World Post.

Bâti entre entre 582 et 590, cet édifice chrétien est considéré comme étant le plus vieux d'Irak. Ces images confirment des craintes qui ont été émises dès le mois de juin 2014, au moment où cette zone a été conquise par l'Etat islamique.

Selon les estimations du cabinet d'imagerie spatiale DigitalGlobe qui a pris ces images, la destruction du site remonterait aux mois d'août ou septembre 2014. Ci-dessous, les images publiées par Associated Press.

Le monastère vieux de 1400 ans avait jusque-là survécu à l'érosion ainsi qu'aux nombreuses guerres qu'a connues le pays dans son histoire. Le monastère comptait 26 chambres, un sanctuaire ainsi qu'une chapelle.

Des militaires américains s'en servaient d'ailleurs de lieu de culte pendant la guerre d'Irak. À l'entrée de l'édifice, étaient creusées deux lettres grecques, "chi" et "rho", correspondant aux deux premières lettres du mot "Christ'.

st elijah

Cette destruction s'inscrit dans une série de saccages de lieux historiques perpétrés par Daech. Du musée de Ninive à Mossoul à la cité antique de Palmyre, les jihadistes s'en prennent régulièrement à des joyaux du patrimoine mondial car représentant des divinités païennes à leurs yeux.

Et Daech n'a pas le monopole en la matière. Ci dessous, une carte des différents sites historiques réduits en poussières par des groupes armés islamistes, de al-Qaida à l'Etat islamique.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.