ALGÉRIE
19/01/2016 19h:45 CET | Actualisé 19/01/2016 19h:45 CET

La maternité du CHU de Constantine reprendra du service fin février prochain

DR

La maternité du CHU de Constantine sera rouverte fin février prochain, a indiqué mardi le directeur de cet établissement hospitalier, Djamel Benyessad, rapporté hier, mardi 20 janvier par l'APS.

Une commission déléguée par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière est attendue le mois prochain pour valider la réouverture à la date prévue de cette maternité à vocation régionale, a précisé à l'APS le même responsable.

Les travaux de réhabilitation de cette structure de santé ont été confiés cela fait une année à une entreprise privée pour un montant de 390 millions de dinars. Les travaux ont été entamés en vertu de la directive du ministère de tutelle, visant l’amélioration des prestations de la maternité.

Le ministre de la Santé Abdelmalek Boudiaf avait ordonné en juillet 2015 la fermeture de ce service de maternité du CHU de la wilaya de Constantine pour des travaux de réhabilitation suite à la diffusion de certaines images "choc" par la télévision nationale. Un plan d'urgence avait établi en exécution à son ordre, pour la remise en service de ce département dans les plus brefs délais.

LIRE AUSSI: La honte: des images insoutenables de la maternité du CHU de Constantine (VIDÉO)

L’action de réhabilitation a touché le pavillon de gynécologie-obstétrique, le bloc opératoire, la salle d’accouchement, le laboratoire, la pharmacie et les salles de consultation, a souligné M. Benyessad, relayé par la même source.

Une enveloppe financière estimée à 170 millions de dinars a également été consacrée à l’acquisition de nouveaux équipements médicaux, actuellement en cours d’installation, pour améliorer la prise en charge des parturientes, a également fait savoir le même responsable.

La remise en service de la maternité du CHU de Constantine, qui assure annuellement plus de 15.000 accouchements dont 4.000 par césarienne, soulagera les services de gynécologie-obstétrique des autres établissements de santé soumis actuellement à une importante pression, a estimé M. Benyessad.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.