MAROC
19/01/2016 10h:41 CET | Actualisé 19/01/2016 12h:56 CET

Aéronautique: Après Bombardier et Stelia, l'américain Hexcel s'implante au Maroc

Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et Thierry Merlot, vice-président et directeur général d’Hexcel pour l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient.
Collage
Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie et Thierry Merlot, vice-président et directeur général d’Hexcel pour l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient.

INDUSTRIE - Au Maroc, l’industrie aéronautique est plus que jamais portée par des vents favorables. Après Stelia Aerospace, Bombardier ou encore le groupe Latécoère, c’est un autre fleuron du secteur qui pose ses valises au Maroc.

L’américain Hexcel corporation va en effet construire un site de 11.000 m2 destiné à la fabrication de pièces pour les structures d’avion, dans la zone franche Midparc (périphérie de Casablanca), nouveau berceau de l’aéronautique en Afrique.

200 millions de dirhams, 200 emplois...

Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique et Thierry Merlot, vice-président et directeur général d’Hexcel pour l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient, ont ainsi signé un protocole d’accord mardi 19 janvier à Rabat.

Montant de l’investissement: 20 millions de dollars (environ 198 millions de dirhams). La future usine, qui devrait être totalement opérationnelle mi-2017, devrait employer quelque 200 collaborateurs d’ici 2020.

Une "plateforme industrielle aéronautique compétitive"

Une nouvelle implantation qui “témoigne une fois de plus de la confiance placée en la destination Maroc, qui attire des majors mondiaux et qui s’impose de plus en plus en tant que plateforme industrielle aéronautique compétitive“, a indiqué le ministre de l’Industrie.

"L’implantation d’Hexcel au Maroc a été fortement motivée par la proximité de nos clients déjà installés dans le pays et par la volonté d’intégrer l’écosystème aéronautique de la zone franche Midparc de Casablanca Nouasser Aéroport. La présence d’une main-d’œuvre locale qualifiée par l’Institut des métiers aéronautiques (IMA) à proximité, a également été un élément essentiel de notre choix", a fait savoir Thierry Merlot.

Un "nouveau centre d’excellence au Maroc"

"Cette nouvelle usine nous permettra de gagner de nouveaux contrats pour la fourniture d’équipements pour les moteurs, les nacelles et d’autres matériaux aéronautiques. Nous nous attendons à nouer des partenariats plus étroits avec notre clientèle clé en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique du Nord grâce à ce nouveau centre d’excellence au Maroc", a souligné pour sa part Nick Stanage, PDG d’Hexcel Corporation.

"Nous nous félicitons de l’arrivée de cette usine d’Hexcel, qui servira à agrandir les capacités régionales, en augmentant l’offre marocaine aux entreprises aéronautiques du monde entier", a indiqué Bob Noble, vice-président en charge de l’approvisionnement de Boeing Commercial Airplanes, cité dans le communiqué d’Hexcel.

Un secteur qui compte une centaine d'entreprises

Le 2 décembre 2015, Moulay Hafid Elalamy avait posé la première pierre de la deuxième usine marocaine de la filiale d’Airbus Stelia Aerospace, implantée sur Midparc, la zone franche aéronautique de Casablanca Midparc. Un premier investissement de 40 millions d’euros. Le groupe Latécoère mais aussi Bombardier, fleuron canadien de l’industrie ferroviaire et aéronautique, ont également choisi de s'implanter en périphérie de Casablanca.

“Le secteur aéronautique marocain est le seul qui triple son taux de développement chaque année au niveau international", nous avait récemment confié le président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), Hamid Benbrahim El-Andaloussi. "Il compte 110 sociétés qui emploient 11.500 travailleurs de haut niveau technique dont la moyenne est âgée de 30 ans”. Et de préciser que la stratégie du Maroc vise à faire de la zone franche Midparc de Nouaceur le leader du domaine aéronautique en Afrique.

LIRE AUSSI: Aéronautique: Après Bombardier et Stelia, le groupe Latécoère s'implante au Maroc

Stelia Aerospace investit plus de 400 millions de dirhams à Casablanca

Galerie photoLes avions les plus "animés" Voyez les images