MAROC
18/01/2016 14h:13 CET | Actualisé 18/01/2016 18h:22 CET

Othman Benjelloun, Aziz Akhannouch et Miloud Chaabi parmi les Arabes les plus riches selon "Arabian Business"

RICHESSES - Si le top 10 est dominé par les Saoudiens, trois Marocains figurent dans le top 50 des personnalités arabes les plus riches de la planète selon Arabian Business. Dans la douzième édition de la liste annuelle du magazine émirati basé à Dubaï, Othman Benjelloun, Aziz Akhannouch et Miloud Chaabi font partie des plus grosses fortunes arabes du monde. Les trois hommes figuraient également dans le classement Forbes des personnalités les plus riches de la planète.

Estimée à 2 milliards de dollars, la fortune du PDG de la BMCE, qui compte 500 agences au Maroc et est présente dans 20 pays africains, le hisse à la 35e place du classement. Après des études en Suisse à l'Ecole polytechnique de Lausanne, Othman Benjelloun a créé un réseau d'alliances avec des grands groupes comme Volvo, General Motors ou Westinghouse.

Il rachète ensuite la RMA (dont son père était l'un des fondateurs), créé la BMCE, détient des parts dans Meditel et investit, avec son cabinet FinanceCom, dans des entreprises au Nigeria, en Afrique du Sud et au Gabon. Othman Benjelloun est aussi la 12e fortune d'Afrique.

Derrière lui se suivent Aziz Akhanouch et Miloud Chaabi. Le premier, actuel ministre de l'Agriculture et de la pêche, est à la tête d'une fortune estimée à un milliard de dollars. Il est l'actionnaire majoritaire du conglomérat Akwa Group qui opère dans des secteurs aussi divers que le pétrole, le gaz, l'immobilier, les hôtels, les médias ou les télécommunications. Sa femme, Salwa Idrissi, dirige sa propre compagnie, Aksal Group, propriétaire des franchises marocaines pour Gap, Zara et les Galeries Lafayette.

Le second, avec une fortune également estimée à un milliard de dollars, est le fondateur de Ynna Holding et le propriétaire de la chaîne d'hôtels Riad Mogador et des supermarchés Aswak Assalam. Après avoir commencé sa carrière d'entrepreneur très jeune, Miloud Chaabi, d'origine modeste, s'est distingué dans divers secteurs comme l'électronique ou la pétrochimie. Il est notamment à la tête de la SNEP, entreprise de transformation des matières plastiques.

Le top 50 de Arabian Business est dominé par le prince saoudien Al-Walid Bin Talal Al Saoud avec une fortune estimée à 25 milliards de dollars. Il est suivi par le libano-brésilien Joesph Safra (12 milliards de dollars) et la famille saoudienne Olayan (11 milliards de dollars).

LIRE AUSSI: Benjelloun, Akhannouch et Chaabi parmi les hommes les plus riches de la planète d'après Forbes

Galerie photoLes 20 plus riches du monde en 2015 selon Forbes Voyez les images