MAROC
16/01/2016 11h:13 CET | Actualisé 17/01/2016 13h:26 CET

Le Zapping du Net #20 - Qui est Mokhtar Belmokhtar, le "barbare du désert"?

INTERNET - La vie de Belmokhtar, l'un des terroristes les plus redoutés du Maghreb, le come-back de Hatim Ammor, le bad buzz de Hatim Idar, l'aveu de Charafat Afilal et un dessin de Charlie Hebdo qui choque… Chaque semaine, on refait l'actu avec une sélection d'articles, de tweets et de vidéos qui ont fait le tour de la toile. Bienvenue dans notre 20ème Zapping du net.

Le portait de la semaine - Belmokhtar, ce "barbare du désert"

david bowie

Le cerveau présumé des attentats de Bamako qui ont fait 19 morts en novembre dernier serait peut-être mort. L'Algérien Mokhtar Belmokhtar ou "MBM", comme le surnomment les militaires français a esquivé la mort à plusieurs reprises. Celui qui a longtemps trainé une réputation de "narco-jihadiste" est considéré comme le premier Algérien a être rentré en contact direct avec Al-Qaïda. Dans un article titré "Le barbare du désert", le Monde.fr lui consacre un long portrait où il revient notamment sur son engagement dans le terrorisme en Afrique et le trafic de drogues et de cigarettes. De l'Algérie au Mali, en passant par la Libye, il est décrit par un négociateur pour la libération des otages comme un "redoutable stratège d'une grande intelligence et d'une grande prudence".

A lire sur Lemonde.fr

Le clip de la semaine - Hatim Ammor revient

Après le succès de "Mchiti ficha", Hatim Ammor fera-t-il aussi bien que Saad Lamjarred? Le chanteur marocain, qui a sorti son nouveau clip le 12 janvier dernier, suscite l'intérêt des internautes qui ont été près d'un million à visionner cette vidéo réalisée par le réalisateur et chanteur libanais Jad Shwery. Taillé pour les clubs, "Alawal" a tout d'un hit: un refrain accrocheur, une ambiance festive et une image très pop art. Seul bémol, plusieurs internautes accusent Ammor de plagier Lamjarred, accusations qui ne datent pas d'hier.

Le bad buzz de la semaine - Idar bling bling

Les teasers avaient déjà suscité la polémique, le vidéo-clip intégral est venu enfoncer le clou. "Clip 36", la nouvelle chanson du chanteur marocain Hatim Idar, qui vient de dépasser le million de vues également, n'est pas du goût de tous les internautes. Si certains le soutiennent, d'autres n'hésitent pas à le qualifier de "diffuseur de débauche". Pour cause, des filles à moitié nues et d'autres dansant en boite de nuit meublent cette vidéo très "bling bling" où le chanteur se vante d'avoir eu dans le passé plusieurs amoureuses à la fois avant de tomber amoureux. Pour se prémunir d'une déferlante d'insultes, l'artiste a quand même pris le soin de désactiver les commentaires sur Youtube.

L'aveu de la semaine - Charafat Afilal revient

C'est une femme sereine et souriante qu'a interrogé le journaliste Youssef Jajili pour le portail d'information Le360 le 7 janvier dernier. Charafat Afilal, ministre déléguée chargée de l'Eau, est notamment revenue sur la polémique "jouj frank" en affirmant encore une fois que ses propos "ont été sortis de leur contexte". Afilal a aussi déploré le fait que cette affaire ait touché sa petite famille et ses proches. "C'est dur pour vos enfants quand ils vont sur Internet et qu'ils découvrent des caricatures de vous partout", a-t-elle déclaré.

L'hommage de la semaine - Dites non à la mort de David Bowie

david bowie

Plutôt que de se morfondre sur la mort de l'icône internationale de la musique David Bowie, qui s'est éteinte le 8 janvier dernier, certains ont pensé à passer à l'action. Une sociologue et communicante italienne a lancé une pétition adressée à Dieu sur change.org afin de réclamer le retour de David Bowie sur Terre. Le texte de la pétition est simple et efficace: "Dites NON à la mort de David Bowie". Si l'initiative a été perçue comme un hommage original, comptabilisant plus de 10.000 signatures, la sociologue a expliqué à The Indépendant que "c’est une façon de réfléchir sur la façon dont David Bowie, parmi d’autres célébrités, est mort comme un personnage fictif. Je suppose que c’est aussi une manière de souligner comme la plupart des pétitions en ligne peuvent être inefficaces".

A lire sur Slate

Le scandale de la semaine - Charlie Hebdo choque de nouveau

Que serait devenu le petit Aylan s'il avait grandi? "Tripoteur de fesses en Allemagne", répond Charlie Hebdo dans une caricature figurant sur les pages de son dernier numéro. Le dessin, qui a fait le tour des réseaux sociaux, attire la colère des internautes, qui le jugent irrespectueux à l'égard de la mémoire de l'enfant syrien qui s'est noyé en Méditerranée. D'autres, à l'image de cet internaute, tempèrent. "Je trouve que le manque d'éthique et de respect à l'égard de la personne humaine est justement dans le traitement médiatique émotionnel des problèmes de la thématique migratoire. Un coup le monde pleure parce que la photo d'Aylan est triste, mais la composition était une mise en scène et la veille une dizaine de corps d'enfants avait été photographiée au flash, de nuit, de près, et là tout le monde s'en foutait. Quelques mois après, parce que des attouchements sexuels ont été commis par des migrants dans une ville d'Allemagne, alors là les migrants deviennent les grands méchants. Je trouve que ce dessin croque bien cette humeur changeante du discours médiatique biberonné à l'audimat et au buzz. Donc je suis Aylan, et je suis Charlie", affirme-t-il sur Facebook.