MAROC
16/01/2016 13h:57 CET | Actualisé 16/01/2016 13h:57 CET

A Agadir, des panneaux publicitaires pour fêter le nouvel an amazigh

La ville d'Agadir fête le nouvel an amazigh
PJD
La ville d'Agadir fête le nouvel an amazigh

NOUVEL AN - Depuis le 13 janvier dernier, qui coïncide avec "idh yennayer", les initiatives pour célébrer le début de l'année 2966 du calendrier amazigh se multiplient. Alors que des festivités ont eu lieu dans plusieurs villes du Maroc, le Conseil d'Agadir a même utilisé des panneaux publicitaires de taille 4*3 pour souhaiter le nouvel an aux habitants de la ville.

Les panneaux, qui ont été déployés dans les avenues principales de la plus grande station balnéaire du pays, selon le portail du parti Justice et développement (PJD), sont rédigés en arabe mais aussi en tifinagh. Des symboles propres à la culture amazighe ornent ces affiches.

A la veille de la célébration du nouvel an amazigh, Ahmed Boukous, le doyen de l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), a saisi l'occasion du nouvel an pour appuyer une nouvelle fois sa demande de décréter "yennayer" jour férié et de fête nationale. "Une requête juste et raisonnable" selon l'intéressé.

Cette revendication, qui "reflète la place conférée à la culture amazighe dans la Constitution", "va de pair avec l'essence même de l'officialisation de la langue amazighe et la résolution de l'UNESCO, qui a reconnu la commémoration du nouvel an amazigh patrimoine immatériel de l'humanité", a indiqué Ahmed Boukous.

LIRE AUSSI: Arabe classique, darija marocaine, amazighe, français... Entendons-nous!

Galerie photoLes femmes berbères au Maroc Voyez les images