MAROC
16/01/2016 06h:03 CET | Actualisé 17/01/2016 06h:54 CET

Attaques de Ouagadougou: La photographe franco-marocaine Leila Alaoui blessée

Leila Alaoui a été blessée dans les attaques de Ouagadougou
Victor Delfilm/ONORIENT
Leila Alaoui a été blessée dans les attaques de Ouagadougou

L’attaque terroriste survenue à Ouagadougou hier, revendiquée par Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI), a blessé la photographe franco-marocaine Leila Alaoui, qui se trouvait sur place.

Selon les informations circulant sur les réseaux sociaux, Leila Alaoui devrait être rapatriée en urgence après avoir subi une opération chirurgicale afin de traiter ses blessures. Toutefois, le pronostic vital ne serait pas engagé et la jeune photographe ne serait plus en danger, selon les informations dont nous disposons.

Née à Paris, Leila Alaoui a étudié la photographie à l’université de New York, et partage son temps entre le Maroc et le Liban. Son travail photo et vidéo se consacre essentiellement sur les questions d’identité et de diversité culturelle, avec un prisme esthétique particulier qui rend ses images immédiatement reconnaissables.

LIRE AUSSI:Attentats de Paris: Les internautes rendent hommage au Marocain décédé

Ses travaux ont été exposés dans des espaces prestigieux tel que l’Institut du monde arabe, Art Dubai, ou encore la Maison européenne de la photographie. Le magazine Vogue, ainsi que le New York Times ont également fait figurer ses œuvres dans leurs colonnes.

Un bilan provisoire mais déjà lourd

Un commando jihadiste avait lancé vendredi soir, le 15 janvier, une attaque sanglante sur un restaurant et un hôtel de Ouagadougou (Burkina Faso) fréquentés par des Occidentaux, faisant au moins une vingtaine de morts et prenant des otages, une opération revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Vers 4h30 GMT, alors que l'assaut était en cours, un ministre burkinabè a annoncé que 30 personnes avaient pu sortir "saines et sauves" de l'hôtel et que 33 blessés avaient été évacués. Parmi les 30 personnes indemnes figure le ministre du Travail Clément Sawadogo, présent à l'hôtel au moment de l'attaque, a déclaré à l'AFP le ministre de la Communication du Burkina Faso, Rémis Dandjinou.

Galerie photoLes hommages sur les lieux des attentats à Paris Voyez les images

LIRE AUSSI: