MAROC
15/01/2016 07h:43 CET | Actualisé 15/01/2016 07h:45 CET

Un chirurgien marocain lance un centre socio-médical à destination des réfugiés à Casablanca

Un chirurgien lance un centre gratuit pour les réfugiés à Casablanca
Un chirurgien lance un centre gratuit pour les réfugiés à Casablanca

HUMANITAIRE - Le centre socio-médical Injab dédié aux réfugiés les plus démunis est désormais opérationnel. C’est ce qu’a annoncé le médecin marocain Zouhair lahna sur sa page Facebook.

Connu pour ses nombreuses missions humanitaires en Syrie, ce chirurgien obstétricien a développé ce centre pour venir en aide "aux démunis et aux déracinés (Syriens et Africains subsahariens) qu’on croise au quotidien devant les mosquées et les carrefours des grands axes de Casablanca avec enfants de le dos ou courant entre les voitures", avait-il écrit en septembre dernier sur sa page Facebook.

Soutenu par l’ONG Yalla, l’équipement médical ambitionne d’assurer l’accès "aux soins préventifs et curatifs à cette population vulnérable grâce à l’appui de professionnels de l’écosystème de santé et des donateurs nationaux et internationaux". Il se situe à la périphérie de la ville blanche au quartier Farah Assalam à Oulfa, où se concentre une "grande communauté de réfugiés Syriens et Africains sub-Sahariens".

LIRE AUSSI: Syrie: "Elle porte la vie comme si elle portait une bombe" (BLOG)

A côté d’une équipe permanente, le centre Injab pourra compter sur des médecins bénévoles dans toutes les spécialités, ainsi que des cliniques et hôpitaux qui lui permettront de "réaliser les interventions chirurgicales nécessaires à moindre coup au profit des populations cibles".

Concernant son financement, le centre profitera des levées de fonds réalisées par le collectif d’associations partenaires auprès des donateurs, des pouvoirs publics et la coopération internationale.

Selon les chiffres du Haut commissariat aux réfugiés (HCR), le Maroc compte plus de 5.000 réfugiés syriens sur son sol dont 1.736 ont été enregistrés au 31 août 2015.

LIRE AUSSI:A Alep, le désir de la vie est supérieur à la peur de la mort