TUNISIE
13/01/2016 06h:33 CET | Actualisé 15/01/2016 05h:09 CET

Le ministre de la Santé, Saïd Aïdi, annonce le gel de son adhésion au parti Nida Tounes

Facebook/Said Aidi

Le ministre de la Santé, Saïd Aïdi, a annoncé mercredi dans un post Facebook sa décision de geler son adhésion au parti Nida Tounes.

"Nida est un mouvement national fondé par Monsieur Béji Caid Essebsi et pour lequel a voté plus de 2.2 millions" d'électeurs, a-t-il écrit. "Mais le congrès de Sousse était dépourvu des moindres éléments d'un congrès politique", a-t-il poursuivi.

نداء للنداء نداء لحركة وطنيّة بعثها السيّد باجي قائد السبسي و آلتّف حولها الآلاف وصوّت لها مافوق المليون و مئاتي ألف...

Posté par ‎Saïd Aïdi سعيد العائدي‎ sur mardi 12 janvier 2016

Le 10 janvier, la présence de Rached Ghannouchi, leader d'Ennahdha dans un congrès constitutif de Nida Tounes à Sousse avait fait polémique. Celui-ci avait prononcé un discours dans lequel il a affirmé "son soutien total à la politique de consensus" de Béji Caid Essebsi et a loué les qualités "démocratiques" de Nida Tounes.

Par ailleurs, la présence d'une figure marquante du parti, Hafedh Caid Essebsi (fils du président de la république), révélait un nouveau tournant, après la profonde scission entre son clan et celui de Mohsen Marzouk.

Déplorant une évènement "où toutes les normes ont été foulées", Saïd Aïdi a demandé "pardon" aux militants du parti "pour la déformation de l'image du palmier (symbole de Nida Tounes)".

Ce gel, c'est à dire une suspension provisoire de son adhésion, vise, selon le ministre de la santé, "à appeler à la correction de la trajectoire du parti, selon un calendrier précis", sans donner plus de précisions sur ses revendications.

Plusieurs membres et députés du parti ont annoncé leurs démission de ce parti vainqueur aux législatives, depuis les violences qui ont eu lieu pendant une réunion du Bureau Exécutif à Hammamet.

LIRE AUSSI:Tunisie: Quand la métaphore de l'oiseau de Rached Ghannouchi est tournée en dérision