MAROC
13/01/2016 10h:55 CET | Actualisé 13/01/2016 10h:56 CET

Maroc: Manifestation des syndicats contre le projet de réforme des retraites

Maroc: Manifestation des syndicats contre le projet de réforme des retraites
Medi1TV
Maroc: Manifestation des syndicats contre le projet de réforme des retraites

PROTESTATION - Près de 2.000 personnes affiliées aux quatre principaux syndicats du Maroc ont protesté mardi contre l'adoption de projets de lois sur une réforme des retraites par le gouvernement emmené par le Parti justice et développement (PJD).

Les syndicats et le gouvernement négocient depuis plusieurs années sur une réforme du régime des retraites, à bout de souffle, mais le gouvernement a adopté le 7 janvier une série de projets de lois, suscitant la colère des syndicats.

Les projets de lois doivent être encore approuvés par le Parlement. Mardi soir, les manifestants affiliés aux quatre principaux syndicats, l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail, l'Union générale des travailleurs au Maroc et la Fédération démocratique du travail, ont protesté devant le siège du Parlement à Rabat, a constaté un journaliste de l'AFP.

LIRE AUSSI: Le gouvernement propose de relever l'âge de départ à la retraite à 63 ans en 2019

Ils arboraient des drapeaux de leurs syndicats et des pancartes accusant le gouvernement de "conspirer contre les acquis des Marocains" et "de fermer les yeux sur la corruption, demandant la démission du gouvernement et de son chef Abdelilah Benkirane.

"Nous protestons contre l'attitude du gouvernement qui rejette les négociations et le dialogue social", a déclaré à l'AFP Miloudi El-Mokharik, le secrétaire général de l'UMT, le plus grand syndicat en terme de représentativité.

Le gouvernement "veut faire payer aux employeurs et aux employés le prix" de cette réforme, a-t-il dénoncé, ajoutant que les syndicats allaient "lutter contre ces décisions politiques impopulaires".

Les syndicats menacent de mener une grève générale si la réforme est définitivement adoptée.

Celle-ci prévoit notamment le relèvement progressif à 63 ans (contre 60 ans aujourd'hui) de l’âge légal de départ à la retraite des fonctionnaires entre 2017 et 2019, ainsi que l'augmentation de la participation des salariés dans le public du 10% à 14% d'ici à 2019.

LIRE AUSSI:Quatre syndicats lancent une série de manifestations et une grève générale