13/01/2016 12h:05 CET | Actualisé 13/01/2016 12h:05 CET

CFC News:Tour d'horizon de la semaine économique panafricaine

FINANCE – Que s’est-il passé en Afrique cette semaine ?

Tour d’horizon de l’actualité économique et financière africaine s’achevant le mardi 12 Janvier 2016.

Volkswagen s’installe à son tour en Algérie

Le constructeur automobile Volkswagen vient de confirmer lors de la visite effectuée par le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal à Berlin, son projet d’implantation d’une usine en Algérie.

L’usine sera installée dans le Nord-Ouest du pays, dans la wilaya de Relizane. La capacité de production s’élève à 100.000 véhicules par an selon Mourad Oulmi, le patron du groupe privé algérien Sovac, qui est le représentant et le distributeur officiel du groupe allemand en Algérie.

M. Oulmi a également précisé que le groupe Sovac a déjà obtenu un terrain de 150 hectares à Relizane.

L’Algérie, qui abrite déjà une usine du constructeur français Renault, ambitionne de devenir une destination privilégiée pour les groupes spécialisés dans l’industrie automobile.

Par ailleurs, Mercedes prévoit également de construire en Algérie une usine de fabrication de pièces détachées

Gras Savoye racheté par la multinationale britannique Willis Group

Le courtier en assurances Gras Savoye, présent dans une trentaine de pays africains, passe sous le contrôle de la multinationale britannique Willis Group, troisième courtier mondial. L’opération de rachat de 70% de parts du premier courtier français a été finalisée ce 30 décembre.

A travers cette acquisition, le groupe britannique, qui détenait déjà 30% de Gras Savoye, étend ainsi son étendard sur le continent africain mais également en Europe centrale, Europe de l’Est et au Moyen-Orient.

"La présence de Gras Savoye sur des marchés à forte croissance et son expertise dans des secteurs-clés sont complémentaires de celles de Willis, créant une offre porteuse de valeur pour les clients et pour les assureurs", annoncent les deux firmes dans un communiqué commun sans préciser les termes financiers de la transaction.

En outre, toujours selon la source, Gras Savoye conservera son nom et sa marque, alors que le britannique entend finaliser, en ce début 2016, son rapprochement avec le cabinet américain de gestion de risques Towers Watson, formant ainsi Willis Towers Watson, un « leader mondial comptant 39 000 collaborateurs et présent dans plus de 120 pays ».

L’Afrique enregistre donc l’arrivée d’un géant mondiale spécialiste « du courtage en assurance, réassurance, conseil en gestion des risques et ressources humaines » avec « plus de 4 milliards de dollars de chiffre d’affaires » d’après les estimations d’analystes financiers.

Une croissance estimée à 5,7% pour la zone CFA

Après une année 2015 plutôt difficile, ponctuée de plusieurs secousses (baisse des prix des matières premières et le relèvement du dollar américain), la Banque mondiale estime que la croissance en Afrique subsaharienne connaîtra un rebond en 2016, pour se situer à 4,6%.

Sur la base de ces prévisions, les pays ayant pour monnaie le franc CFA devraient connaître une meilleure progression, avec une croissance attendue à 5,7% et même à 6% en 2017. Les locomotives de la sous-région que sont le Nigéria, l'Afrique du sud et l'Angola, afficheront des croissances respectives plus modeste de 4,6%, 1,4% et 3,3%.

Cependant, certains facteurs risquent de compromettre ces prévisions, comme la situation de l'économie chinoise qui tire fortement celle de l'Afrique subsaharienne, et qui traverse des moments difficiles. Il y a aussi la hausse du dollar américain, à la suite des relèvements des taux directeurs de la réserve fédérale.

Enfin, il ne faut pas oublier l’instabilité politique de certains pays de la région et la continuelle bataille contre les terroristes, entre autres au Nigeria, au Mali, en Somalie ou au Kenya.

LIRE AUSSI

Quelles grandes tendances économiques pour l'Afrique en 2016 ?

"Casablanca Arbitration Days": Coup d'envoi de la grand-messe des experts de l'arbitrage (VIDÉO)