ALGÉRIE
13/01/2016 06h:18 CET | Actualisé 13/01/2016 06h:22 CET

Iran: les marins américains "ont été libérés"

Photo fournie le 12 janvier 2016 par la marine américaine d'un bateau semblable à celui intercepté par l'Iran dans ses eaux territoriales
AFP
Photo fournie le 12 janvier 2016 par la marine américaine d'un bateau semblable à celui intercepté par l'Iran dans ses eaux territoriales

Les dix marins américains arrêtés mardi après s'être égarés dans les eaux territoriales iraniennes "ont été libérés", ont affirmé mercredi les Gardiens de la révolution dans un communiqué lu à la télévision d'Etat.

"Après examen, il s'est avéré que leur entrée dans les eaux territoriales du pays n'était pas intentionnelle. Après avoir présenté des excuses, ils ont été libérés dans les eaux internationales", indique le communiqué.

Plus tôt dans la journée, les forces navales des Gardiens de la révolution ont affirmé attendre les ordres sur le sort des deux bateaux de guerre américains et leurs dix marins interceptés selon Téhéran dans les eaux territoriales iraniennes dans le Golfe.

Intervenant en direct à la télévision d'Etat, l'amiral Ali Fadavi, commandant des forces navales des Gardiens de la révolution, a affirmé que le secrétaire d'Etat américain John Kerry avait contacté le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif pour demander la libération des marins.

M. Zarif a eu une positon très ferme en précisant que les marins se trouvaient dans les eaux territoriales de l'Iran et qu'il fallait que les Etats-Unis présentent des excuses. Ce processus a eu lieu et cela ne prendra pas beaucoup de temps. Les forces navales des Gardiens de la révolution attendent les ordres pour les appliquer, a déclaré M. Fadavi.

Dans la nuit, les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime islamique, avaient confirmé l'interception des deux bateaux américains.

Les deux bateaux de guerre américains avec 10 marins armés sont entrés dans les eaux territoriales iraniennes mardi à 16H30 (13H00 GMT) dans les environs de l'île Farsi et ils ont été interceptés par des unités de guerre des forces navales des Gardiens de la révolution et emmenés sur l'île, avait affirmé le communiqué, ajoutant que les marins sont en bonne santé.

Le communiqué précisait que les dix marins, neuf hommes et une femme, ont été emmenés dans un lieu sûr et qu'au moment de leur interception le porte-avion américain Trumann et le porte-avion français Charles de Gaulle se trouvaient dans la zone mais dans les eaux internationales.

Selon l'agence Fars, considérée comme proche des Gardiens de la révolution, les deux bateaux de guerre américains étaient entrés de deux kilomètres à l'intérieur des eaux territoriales iraniennes et leurs appareils GPS le confirment.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.