MAROC
12/01/2016 14h:40 CET | Actualisé 12/01/2016 18h:57 CET

Des Marocains appellent au boycott des opérateurs téléphoniques

Les Marocains appellent au boycott des opérateurs téléphoniques
DR
Les Marocains appellent au boycott des opérateurs téléphoniques

TÉLÉCOMMUNICATIONS - La polémique sur le blocage des applications voix sur IP ne cesse d’enfler. Un appel au boycott les 16 et 17 janvier des trois opérateurs téléphoniques du pays (Maroc Télécom, Méditel et Inwi) vient d’être lancé sur Facebook.

"A travers cette campagne, nous voulons signifier à ces entreprises que nous ne sommes pas des moutons mais des consommateurs qui doivent être respectés (…) Internet est un espace libre que personne n’a le droit de contrôler", lit-on dans cet appel au boycott. Sur les 66.000 personnes invitées, 10.000 se disent intéressées, 7.600 confirment leur participation au boycott.

Au lendemain du blocage il y a une semaine des appels passés en 3G ou 4G via WhatsApp, Skype, FaceTime, Facebook Messenger ou Viber, plusieurs pétitions avaient déjà été lancées. Au regard de la vague d’indignation suscitée, l’Agence nationale des réseaux de télécommunications (ANRT) avait diffusé jeudi un communiqué dans lequel elle assumait la décision de blocage, au motif que les applications VoIP ne respectent pas le cahier des charges ni la réglementation en vigueur.

LIRE AUSSI:Blocage de WhatsApp, Viber et Skype au Maroc: Trois dangers et une solution

Maroc: Après le blocage des appels en VoIP, l'ANRT sort de son silence

Galerie photo Ces applications 100% marocaines dont vous ne pourrez plus vous passer Voyez les images