MAROC
12/01/2016 06h:48 CET | Actualisé 12/01/2016 09h:28 CET

Maroc: Abdelilah Benkirane et Hamid Chabat dansent la dabkeh palestinienne (VIDÉO)

عبد الإله بنكيرا، رئيس الحكومة، والأمين العام لحزب "العدالة والتنمية"، وحميد شباط، الأمين العام لحزب "الإستقلال"، الحليف...

Posté par Lakome sur dimanche 10 janvier 2016

BUZZ - La scène est pour le moins insolite. Ce dimanche 10 janvier au théâtre national Mohammed V, le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a (tenez-vous bien) dansé la dabkeh palestinienne avec son ennemi politique de toujours Hamid Chabat, secrétaire général du Parti de l'Istiqlal (PI).

Les deux hommes étaient présents à la soirée de commémoration du 51e anniversaire de la révolution palestinienne organisée par l'ambassade de Palestine à Rabat. La vidéo du numéro de danse des deux politiques, qui a été postée sur la page Facebook du site d'information arabophone Lakome, a récolté quelques 900 commentaires et a été partagée plus de 7.000 fois.

Certains internautes n'ont pas manqué de se demander comment Benkirane et Chabat, qui tiennent habituellement des propos durs l'un envers l'autre, peuvent s'entendre autour d'une dabkeh.

Horizon électoral

Le quotidien Akhbar Al Yaoum évoque pour sa part une nouvelle stratégie d'Abdelilah Benkirane qui ferait les "yeux doux" aux partis de la koutla (PI, USFP et PPS) en vue de créer de nouvelles alliances lors des prochaines élections législatives qui se tiendront fin 2016.

Le patron du PJD, qui excluait tout rapprochement avec l'Istiqlal et l'USFP tant que Hamid Chabat et Driss Lachgar sont à la tête des deux partis, semble adopter un ton plus conciliant avec les deux formations politiques. "Mes mains sont tendues vers vous", avait-il lancé à l'égard des deux leaders politiques lors de la même soirée, rapporte le journal.

Cette dabkeh improvisée et l'accolade amicale d'Abdelilah Benkirane à Hamid Chabat sur la scène du théâtre national ne seraient donc qu'une nouvelle opération de communication du Chef du gouvernement qui prépare le terrain pour les prochaines échéances électorales.

Galerie photoLes bourdes de Benkirane Voyez les images