ALGÉRIE
11/01/2016 15h:01 CET | Actualisé 11/01/2016 15h:03 CET

Lionel Messi remporte le Fifa Ballon d'Or 2015, le 5e de sa carrière

AFP

Lionel Messi s'est offert lundi 11 janvier à Zurich un cinquième Ballon d'Or. Il faut dire que celui-ci lui tendait les bras, l'Argentin étant redevenu le meilleur joueur du monde en 2015, remportant notamment cinq trophées avec le Barça.

Messi, devancé ces deux dernières années par son vieux rival Cristiano Ronaldo, n'avait cette fois pas grand chose à craindre du Portugais ni de son coéquipier au FC Barcelone, Neymar. A 28 ans, "Leo" a écrit une nouvelle page de sa légende en s'offrant un quintuplé avec le Barça (Ligue des Champions, championnat, coupe, Supercoupe d'Europe et Mondial des clubs), tout en faisant encore exploser quelques compteurs sur le plan individuel.

Impliqué sur les trois buts catalans inscrits en finale de C1 contre la Juventus Turin (3-1), Messi a terminé l'épreuve comme meilleur buteur, à égalité avec Ronaldo et Neymar (10 buts), et a bouclé la Liga avec 43 buts, juste derrière CR7. Au total, "La Pulga", déjà désigné meilleur joueur UEFA de l'année, a trouvé à 53 reprises le chemin des filets en 2015, toutes compétitions confondues.

De quoi forcément impressionner les votants, les capitaines et les sélectionneurs des équipes nationales ainsi qu'un collège de journalistes.

Seul hic dans cette année faste: son nouvel échec avec l'Argentine en finale de la Copa America contre le Chili, douze mois après la défaite en Coupe du monde au même stade de l'épreuve.

Une statistique permet de mieux situer la place unique de Messi dans l'histoire de son sport: c'était la neuvième année d'affilée qu'il figurait parmi les trois finalistes du Ballon d'Or. Du jamais vu.

Il échangerait volontiers ses Ballons d'Or contre une Coupe du monde

De son côté, Cristiano Ronaldo –triple vainqueur du trophée en 2008, 2013 et 2014– reste une formidable machine à buts (48 en Liga la saison dernière, 11 en Ligue des Champions en 2015-16, un record en phase de poules), mais qui a connu une année blanche sur le plan collectif.

Quant au Brésilien Neymar, il a surtout pris date pour l'avenir à 23 ans en étant pour la première fois convié dans le Top 3 à l'issue de son année la plus aboutie au Barça depuis son arrivée en Europe en 2013 en provenance de Santos.

Par ailleurs, quelques heures avant la remise de son Ballon d'Or, Lionel Messi avait assuré à la presse qu'il échangerait volontiers ces distinctions individuelles contre une Coupe du monde, titre qu'il n'a encore jamais remporté.

"Les récompenses collectives passent avant les récompenses personnelles", avait déclaré l'Argentin, battu par l'Allemagne (1-0, a.p.) en finale du Mondial 2014 au Brésil. La Coupe du monde, "c'est l'objectif de tout joueur, c'est vraiment l'apogée", avait ajouté Messi. "Chaque année j'essaie d'être encore meilleur que l'année précédente. Je suis ravi d'avoir réussi tout ce que j'ai fait au sein du club", avait-il encore dit.

Son rival portugais Ronaldo lui avait également rendu hommage en expliquant que s'il devait choisir un des atouts du jeu de Messi, il choisirait "peut-être son pied gauche. Le mien n'est pas mal non plus, mais je crois que le sien est un tout petit peu meilleur".

Le gaucher argentin a écrit une nouvelle page de sa légende en s'offrant la saison passée un quintuplé avec le Barça (Ligue des champions, championnat, coupe, Supercoupe d'Europe, Mondial des clubs), tout en faisant encore exploser quelques compteurs sur le plan individuel.

• Luis Enrique sacré meilleur entraîneur

Luis Enrique, coach du FC Barcelone, a été sacré meilleur entraîneur de l'année 2015 par la Fifa. Le technicien espagnol a devancé son compatriote Pep Guardiola (Bayern Munich) et l'Argentin Jorge Sampaoli, sélectionneur du Chili, vainqueur de la Copa America.

Sous la direction de Luis Enrique, le Barça a réussi un quintuplé en 2015 (Ligue des champions, championnat, coupe, Supercoupe d'Europe, Mondial des clubs).

• Pogba avec Messi dans l'équipe-type

Le milieu de terrain de l'équipe de France et de la Juventus Turin Paul Pogba figure, aux côtés de l'Argentin Lionel Messi, parmi les onze joueurs composant l'équipe-type Fifa/Fifpro de l'année 2015. Thiago Silva (Paris SG) est le seul joueur évoluant en France dans ce onze. La Fifpro est le syndicat mondial des joueurs.

L'équipe-type 2015: Neuer (Bayern Munich) - Alves (Barcelone), S. Ramos (Real Madrid), T. Silva (Paris SG), Marcelo (Real Madrid) - Pogba (Juventus Turin), Iniesta (Barcelone), Modric (Real Madrid) - Messi (Barcelone), Ronaldo (Real Madrid), Neymar (Barcelone).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.