ALGÉRIE
09/01/2016 13h:46 CET | Actualisé 09/01/2016 14h:30 CET

"Mostaganem Aujourd'hui" ou la naissance laborieuse et pugnace d'un journal local online

Rafik Khoukh, fondateur et administrateur du site d'information locale Mostaganem Aujourd'hui
Mostaganem Aujourd'hui
Rafik Khoukh, fondateur et administrateur du site d'information locale Mostaganem Aujourd'hui

Depuis sept ans, le site "Mostaganem Aujourd’hui", prodigue renseignements historiques et informations quotidiennes sur la wilaya de Mostaganem avec des moyens à minima mais sans jamais rogner sur un contenu "de qualité, neutre et équilibré", ligne de mire du fondateur et unique animateur Abdelatif Roukh.

En ce début d’année 2016 marquée par l’augmentation effective des tarifs des carburants, les nouveaux prix à la pompe occupent le haut de l’actualité et la Une de Mostaganem Aujourd’hui (MA). Mais au-delà du général, MA donne déjà des informations particulières sur l’impact de cette hausse à Mostaganem: "Les chauffeurs de taxi de la ville réclament de nouveaux tarifs : à titre d’exemple 25 dinars (DA) pour le trajet la Salamandre-centre-ville contre 20 DA actuellement", indique le dernier post de la page Facebook du site.

Car Mostaganem Aujourd’hui est avant tout un site d’information locale. L’attribution de nouveaux logements, la démolition du marché de Aïn Sefra, le chantier du tramway ou encore le meurtre d’un jeune Mostaganémois côtoient ainsi l’information des nouveaux prix de l’essence en page d’accueil du journal.

site mostaganem aujourdhui

"Quand j’ai crée le site en 2008, quelques mois à peine après ma sortie de l’Université de Mostaganem, il n’existait aucun contenu professionnel et régulier dédié à la wilaya sur Internet", retrace son fondateur de 29 ans Abdelatif Roukh qui dirige une micro-société de tirage de plans pour "gagner sa vie".

"C’est cet environnement que je souhaitais apporter et comme de nature, j’aime parler et j’aime le verbe, j’ai décidé d’exploiter mes compétences en journalisme au service d’un espace en ligne sérieux sur ma wilaya", poursuit le diplômé en communication contacté par téléphone.

Ce à quoi le jeune homme s’attelle consciencieusement depuis sept ans. "Toutes les informations données sont rédigées avec attention suivant les règles du journalisme à savoir se cantonner aux faits, citer systématiquement la source et créditer les photographies si elles ne sont pas prises par moi-même", explique Abdelatif Roukh qui s’occupe seul de toute la chaîne de production: de la collecte de l’information à son partage sur les réseaux sociaux en passant par la rédaction et la mise en ligne.

La première année, une centaine d’internautes à peine ont visité le site mais loin de se décourager, l’apprenti a redoublé d’efforts. Et la persévérance a porté ses fruits. Mostaganem Aujourd’hui enregistre à présent 300.000 visites par an et compte près de 65.000 fans sur sa page Facebook.

LIRE AUSSI: Abdellah Mallek: "Le coworking space n'est pas un business de l'immobilier mais de création de valeur"

Un édifice patiemment construit

Au-delà de la vigilance au fond, Abdelatif Roukh a aussi toujours été attentif à la forme. Autodidacte en informatique, l’ancien étudiant en communication a construit avec sa seule curiosité le site de Mostaganem Aujourd’hui. Pour ce faire, il a utilisé les services de l’hébergeur français E-monsite dont les serveurs se trouvent en France.

"Une fois le thème choisi, je l’ai adapté aux besoins d’un site d’information en créant des rubriques et sous-rubriques thématiques telles que la culture, le tourisme, la santé, etc., et je l’ai aussi amélioré en lui ajoutant des "widgets" spécifiques à un journal électronique comme les sondages et la météo", explique le fondateur.

Au fur et à mesure des années et des nombreuses heures d’apprentissage, le site s’est professionnalisé. En août 2010, l’adresse initiale du site latif86 est devenue Mostaganem Aujourd’hui suite l’achat du nom de domaine mostaganem-aujourdhui.com.

Et quelques mois plus tard, l’administrateur souscrivait à la version pro de E-monsite offrant un espace de stockage plus important pour les données et les images, un espace membre, la suppression de la publicité et des statistiques détaillées. A présent, le fondateur s’applique à créer une l’application mobile du site pour Androïd qui devrait être bientôt disponible.

En même temps que l’architecture du site se modernisait, son contenu suivait lui aussi les innovations de son temps. C’est ainsi que des vidéos ont fait leur apparition au côté des articles écrits.

"Je filme avec mon téléphone portable puis j’effectue le montage avec un logiciel très simple d’utilisation avant de télécharger la vidéo sur la chaîne Youtube de Mostaganem Aujourd’hui", souligne ce touche-à-tout du numérique dont les dernières réalisations s’intéressent à la métamorphose de la plage de Sidi El-Mejdoub, l’unique plage de la ville redevenue un espace fréquentable et fréquenté grâce à la mobilisation des citoyen(ne)s.

Au-delà du développement de l’audiovisuel, l’amélioration de l’interactivité constitue une des préoccupations majeures du fondateur. Outre les sondages postés chaque mois sur des sujets aussi divers que les aménagements de la ville, la lutte contre la saleté ou encore la vie dans les quartiers, Mostaganem Aujourd’hui propose un espace "avis des lecteurs" et "votre espace santé" ouverts à tous les internautes dans le respect de la Charte éditée sur le site.

Un envol attendu

Pour poursuivre sa croissance, Mostaganem Aujourd’hui doit à présent résoudre la question des moyens financiers.

"Augmenter le nombre de publications et étendre la zone de couverture nécessitent des collaborateurs rémunérés", souligne Abdelatif Roukh.

Tout comme les nouveaux projets de lancement de l’application mobile et d’une version en arabe exigent de l’argent - seule une page Facebook "Mostaganem elyaoum" existant pour l’instant.

Or jusqu’à présent les annonceurs demeurent hésitants à investir sur Internet, explique le jeune entrepreneur. A cela s’ajoute la difficulté de la proximité avec Oran qui même située à 80 km centralise à la fois toutes les informations et les décisions, déplore le Mostaganémois. Mais malgré les obstacles, Abdelatif Roukh garde le cap. "L’important c’est que la wilaya soit présente sur Internet".

LIRE AUSSI:Le Salon international du livre d'Alger a aussi été un succès virtuel

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.