MAROC
09/01/2016 09h:22 CET | Actualisé 09/01/2016 09h:58 CET

Printemps arabe: The Independent revient sur "l'exception marocaine"

DR

PRINTEMPS ARABE - Dans un édito publié vendredi 8 janvier, le quotidien britannique The Independent revient sur le printemps arabe, ses conséquences et sur la manière dont le Maroc a échappé à cette vague de contestation et d’espoir qui a enflammé la région.

Après le détonateur tunisien (la mort du jeune vendeur Tunisien, Mohamed Bouazizi, 26 ans, qui s'était immolé par le feu le 17 décembre 2013 à Sidi Bouzid), une vague de contestation avait explosé en Tunisie avant de s’étendre à l'ensemble des pays de la région, de manière mécanique. Contrairement à ses voisins, le Maroc a toutefois été épargné par les soulèvements.

Cinq ans après, le journal britannique revient dans le détail sur ce pan de l’histoire qui a redistribué les cartes, et estime que "ce n'est qu'au Maroc, pays situé sur la pointe ouest de la région, que la paix et la démocratie ont l'air d'avoir une chance pour exister".

Pour les autres pays de la région, "au regard d’un tel éventail de problèmes et de conflits, les solutions possibles ne peuvent être que variées et graduelles", écrit The Independent.

LIRE AUSSI:Le monde arabe, un monde en mal d'espoir!

Nicolas Sarkozy en visite au Maroc: "Depuis 1999, il y a un roi qui tient la barre"