MAROC
08/01/2016 08h:15 CET | Actualisé 14/01/2016 08h:16 CET

Premier investisseur étranger en Côte d'Ivoire, le Maroc concrétise son ambition africaine

MAP

INVESTISSEMENTS - C’est un jalon prometteur que vient de franchir le Maroc à l’échelle continentale. Selon le site d’informations économiques et financières Financialafrik, le royaume est désormais le principal investisseur étranger en Côte d’Ivoire avec 22% des investissements injectés dans l’économie du pays en 2015. Un chiffre dévoilé par le Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), un établissement placé sous la tutelle du gouvernement ivoirien chargé de prendre le pouls du secteur de l’entreprenariat.

Le Maroc a investi environ 147 milliards FCFA (environ 2,4 milliards de dirhams) dans la première puissance économique d’Afrique de l’Ouest, qui a ainsi récolté 670 milliards FCFA (près de 11 milliards de dirhams). Avec respectivement 16% et 11% des investissements privés, la France et le Burkina Faso glanent la deuxième et troisième place.

LIRE AUSSI: Diplomatie économique: Comment Mohammed VI veut "bétonner" l'axe Rabat -Abidjan

Une ascension notable enregistrée en 2015 contrairement à l’année précédente où le Maroc avait représenté seulement 2% des investissements en Côte d’Ivoire, largement devancé par l’Ile Maurice (26%) et la France (12%). Une implantation favorisée par plusieurs avantages fiscaux et douaniers mis en place par le Code ivoirien des investissements, en vigueur depuis 2012.

Des rapports privilégiés

Les relations entre Abidjan et Rabat s’affichent au beau fixe depuis la tournée du roi Mohammed VI amorcée en Afrique de l’Ouest le 15 mars 2013. Depuis, trois visites se sont successivement tenues en Côte d’Ivoire, dont la dernière date de juin 2015.

L’occasion pour le monarque et son homologue Alassane Ouattara de procéder (entre autres) à la signature, le 3 juin dernier, de quatre protocoles d’accord relatifs au projet de sauvegarde et d’aménagement de la baie de Cocody, à Abidjan. Une mission qui devrait durer quatre ans et dont le coût s’élève à 137 milliards FCFA (environ 2,26 milliards de dirhams), selon Jeune Afrique. Au total, 46 accords et conventions de partenariat ont été signés au cours cette visite.

L’année 2014 avait enregistré 26 accords convenus entre les deux pays dans des domaines clés tels que la pêche, les nouvelles technologies de l’information et de la communication, l’éducation, le BTP et le commerce. C’est sans compter l’attrait suscité par la Côte d’Ivoire qui jouit d’une croissance annuelle avoisinant les 9%, sur laquelle lorgnent quelques grands groupes du royaume, déjà implantés: Attijariwafa Bank, BMCE Bank et la Banque populaire dans le secteur bancaire, Addoha, Alliances et le groupe Palmeraie dans l’immobilier ou encore le leader marocain du marché de la téléphonie et d’Internet, Maroc Telecom.

Le 20 janvier 2015, Alassane Ouattara avait également effectué une visite officielle au Maroc, accompagné d’une délégation de 150 entreprises. Le président ivoirien s’était précédemment rendu en octobre 2014 à Marrakech et Rabat.

Galerie photoCes Marocains à la conquête de l'Afrique Voyez les images

LIRE AUSSI:Mohammed VI va entamer une nouvelle visite en Afrique subsaharienne