MAROC
07/01/2016 07h:07 CET | Actualisé 07/01/2016 07h:08 CET

Le blocage des appels via les VoIP continue d'attiser la colère des internautes marocains

Le blocage des appels via les VoIP continue d’attiser la colère des internautes marocains.
DR
Le blocage des appels via les VoIP continue d’attiser la colère des internautes marocains.

TÉLÉCOMS - Les internautes n’en finissent pas de fustiger le blocage par les trois opérateurs téléphoniques du royaume des appels passés en 3G ou 4G par l’intermédiaire de Viber, Skype, WhatsApp, FaceTime et Facebook Messenger.

Parmi les pétitions déployées sur Internet, la lettre de protestation adressée mardi 5 janvier dernier au président du conseil d’administration de l’Agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT) a déjà recueilli 4.086 signatures. 914 sont encore nécessaires pour atteindre les 5.000 escomptées.

Une autre pétition a été lancée le même jour sur la plateforme de cybermilitantisme Avaaz.org, réclamant la restitution des appels VoIP (Voice over IP). Quelque 125 signatures ont été recensées pour le moment, contre 217 pour une autre pétition à l’intention du chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, sur les 300 attendues.

Dans la première, l’auteur estime que "les opérateurs marocains ont fait régresser le pays en bloquant la fonction VoIP", tandis que la deuxième indique que ces mêmes opérateurs n’ont pas le droit "de suspendre les appels VoIP sans nous prévenir ou sans nous proposer d'autres alternatives payantes".

Un appel au boycott des trois opérateurs mobiles (Meditel, Inwi et Maroc Telecom) a également été suggéré par une poignée d’internautes. Reste à savoir si la fronde virale aura un impact, comme quand les internautes avaient réussi à faire retirer le projet de code numérique, appelé le Big Brother marocain.

LIRE AUSSI:

Galerie photo Ces applications 100% marocaines dont vous ne pourrez plus vous passer Voyez les images