MAROC
06/01/2016 11h:47 CET | Actualisé 06/01/2016 11h:47 CET

Les députés britanniques vont étudier la possibilité de bannir Donald Trump du territoire britannique

Donald Trump banni du Royaume-Uni?
DR
Donald Trump banni du Royaume-Uni?

POLÉMIQUE - Les députés britanniques doivent examiner le 18 janvier une pétition réclamant d'interdire au milliardaire américain Donald Trump d'avoir accès au Royaume-Uni après ses propos tenus contre les musulmans.

Selon les règles en vigueur, la commission britannique est saisie quand une pétition dépasse les 100.000 signatures. Celle contre l’homme politique controversé a recueilli environ 568 000 signatures, ce qui témoigne de la colère des Britanniques contre les déclarations de Donald Trump sur les musulmans et sur l'existence de zones radicalisées à Londres.

200.000 signatures en moins de 24 heures

Lancée le 08 décembre dernier sur le site du Parlement britannique suite aux déclarations du candidat américain à l'investiture républicaine réclamant l'interdiction de l'entrée des musulmans aux Etats-Unis, cette pétition a pu recueillir plus de 200.000 signatures en moins de 24 heures, ce qui montre la désapprobation des Anglais, toutes tendances confondues.

Lors d'un débat télévisé, le milliardaire américain avait proposé d'empêcher les musulmans d'entrer aux Etats-Unis suite à la mort de 14 personnes dans une fusillade à San Bernardino, en Californie.

Annulation de son doctorat honorifique

Il avait également affirmé qu'il existait à Londres des zones radicalisées où les policiers refusaient d'y entrer car ils craignaient pour leur vie.

Le Premier ministre David Cameron a dénoncé des propos "inutiles et erronés" qui "sèment la discorde". Le maire de Londres, Boris Johnson, a, quant à lui, qualifié ces propos d'"idiotie totale".

L'université écossaise Robert Gorbon (RGU) d'Aberdeen a d’ailleurs décidé de retirer à Donald Trump le doctorat honorifique qu'elle lui avait décerné, jugeant ses déclarations "incompatibles" avec l'esprit et les valeurs de l'université.

LIRE AUSSI:Présidentielle américaine: Le candidat républicain Donald Trump confond le Mexique avec le Maroc

Galerie photoLes polémiques de Donald Trump en campagne Voyez les images