MAGHREB
06/01/2016 05h:08 CET

Essai nucléaire Nord-Coréen: La communauté internationale en émoi

INTERNATIONAL - La Corée du Nord a affirmé avoir mené mercredi son premier essai réussi de bombe à hydrogène, une revendication qui décuplerait, si elle était vérifiée, les enjeux autour du programme nucléaire interdit de cet Etat hermétique.

Le Conseil de sécurité nationale de la Corée du Sud voisine a "condamné avec force" cet essai. Le premier ministre japonais Shinzo Abe a parlé de "grave défi" aux efforts mondiaux de non prolifération nucléaire et de "sérieuse menace" contre le Japon.

La Chine, principale alliée de la Corée du Nord, a déclaré mercredi "s'opposer fermement" au nouvel essai nucléaire de Pyongyang, soulignant qu'il a été réalisé "en dépit de l'opposition de la communauté internationale".

Pékin "exhorte instamment" la Corée du Nord "à tenir son engagement de dénucléarisation, et à s'abstenir de toute action qui aggraverait la situation", a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Mme Hua Chunying, lors d'un point de presse.

Les Etats-Unis, ont fustigé, les "provocations" de la Corée du Nord, tout en se disant incapables de confirmer si ce pays a bien effectué un essai de bombe à hydrogène.

"Nous ne pouvons pas confirmer ces affirmations pour le moment", mais "nous condamnons toute violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et appelons à nouveau la Corée du Nord à respecter ses obligations et ses engagements internationaux", déclare le porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, Ned Price, dans un communiqué.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond, juge que s'il était avéré que la Corée du Nord a réalisé un essai de bombe à hydrogène, il s'agirait d'une "provocation" et d'une "violation grave" des résolutions de l'ONU.

"Si les rapports sur un essai de bombe H nord-coréenne sont vrais, il s'agit d'une violation grave des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et d'une provocation que je condamne sans réserve", tweete sur son compte officiel Philip Hammond.

La France, quant à elle,"condamne" l'essai de bombe à hydrogène réalisé par la Corée du Nord, une "violation inacceptable des résolutions du Conseil de sécurité" de l'ONU, et "appelle une réaction forte de la communauté internationale".

"Dans l'attente de la confirmation des caractéristiques de l'essai nucléaire annoncé et observé cette nuit en Corée du Nord, la France condamne cette violation inacceptable des résolutions du Conseil de sécurité et appelle une réaction forte de la communauté internationale", écrit la présidence de la République dans un communiqué diffusé mercredi matin.

Le Conseil de sécurité de l'ONU tiendra une réunion d'urgence mercredi matin à New York à propos de l'annonce par Pyongyang d'un nouvel essai nucléaire nord-coréen. Demandée par les Etats-Unis et le Japon, elle prendra la forme de consultations à huis clos entre les 15 pays membres.

Lire aussi :

Pyongyang annonce avoir mené son premier essai réussi de bombe à hydrogène

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.