ALGÉRIE
06/01/2016 06h:22 CET | Actualisé 06/01/2016 06h:23 CET

Migrants: l'Allemagne a accueilli 1,1 million de demandeurs d'asile en 2015

Des migrants font la queue devant une tente d'enregistrement à Berlin, le 5 janvier 2016
AFP
Des migrants font la queue devant une tente d'enregistrement à Berlin, le 5 janvier 2016

L'Allemagne a accueilli 1,1 million de demandeurs d'asile en 2015, a annoncé mercredi l'Office fédéral des migrations et des réfugiés (BAMF) dans un communiqué.

Pour l'année 2015, à l'échelle fédérale, environ 1,1 million demandes d'asile ont été enregistrées, indique l'office, à propos de cette année record au cours de laquelle environ cinq fois plus de demandes ont été enregistrées par rapport à 2014.

De janvier à décembre 2015, les demandes émanant de personnes en provenance de Syrie s'élèvent à elles seules à 428.468. Les pays les plus représentés sont ensuite l'Afghanistan (154.046 demandes), l'Irak (121.662), l'Albanie (69.426) et le Kosovo (33.049).

Pour le seul mois de décembre, l'Allemagne a recensé 127.320 demandes, un chiffre en baisse par rapport à novembre (206.101) ou octobre (181.166).

Ces chiffres colationnés correspondent aux données du système EASY qui comptabilise les migrants arrivant dans le pays et prévoyant d'y demander l'asile.

Le ministre de l'Intérieur Thomas de Maiziere a souligné que pour faire face à cet énorme afflux de population, l'Etat fédéral allait fournir dans le courant de l'année 4.000 collaborateurs et collaboratrices supplémentaires au BAMF.

Par ailleurs, il entend venir financièrement en aide aux communes et aux Etats régionaux, souvent dépassés par l'arrivée massive des migrants, en fournissant une aide correspondant à 670 euros par demandeur et par mois, destinée à améliorer leur prise en charge.

Enfin, le ministre s'est dit prêt à politiquement tout mettre en oeuvre pour que le nombre de demandeurs d'asile arrivant en Allemagne soit nettement réduit dans les mois qui viennent.

L'énorme afflux de réfugiés en Allemagne et la politique d'accueil choisie par Angela Merkel ont suscité d'importantes tensions ces dernières semaines, la chancelière étant pour la première fois vivement critiquée, y compris au sein de sa propre coalition.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.