MAROC
05/01/2016 05h:56 CET | Actualisé 05/01/2016 05h:56 CET

Maroc: La réforme de retraite au Conseil du gouvernement

Bab el Had, Rabat.
Alexbip/Flickr
Bab el Had, Rabat.

SYNDICATS - Alors que les quatre principales centrales syndicales annoncent un sit-in le 12 janvier devant le Parlement à Rabat, pour protester contre le projet de réforme des retraites, ce texte au sujet duquel les syndicats ont exprimé à maintes reprises leur mécontentement sera examiné le 7 janvier en Conseil de gouvernement, lit-on sur le site du Secrétariat général du gouvernement.

Retraite des fonctionnaires, pensions militaires, régime collectif d’allocation des retraites… Plusieurs textes sont sur la table du gouvernement.

Abdelilah Benkirane avait annoncé le 22 décembre devant les parlementaires "l’urgence" de relever l’âge de départ à la retraite à 63 ans à l'horizon 2019. Ce projet de réforme, présenté par le gouvernement et discuté à plusieurs reprises depuis un an, se fera de manière progressive, comme l'avait indiqué au HuffPost Maroc une source au sein du cabinet du chef du gouvernement début novembre.

L'âge de départ à la retraite sera ainsi relevé à 61 ans à partir du 1er janvier 2017, puis à 62 ans à partir du 1er janvier 2018 et enfin à 63 ans à partir du 1er janvier 2019, a confirmé Benkirane lors de la séance mensuelle relative à la politique générale du gouvernement.

Une mesure jugée "unilatérale" par l’Union marocaine du travail (UMT), la Confédération démocratique du travail (CDT), la Fédération démocratique du travail (FDT) et l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), qui continuent de faire pression sur l’exécutif après la grève du 10 décembre dernier.

Galerie photoManifestation pour les libertés individuelles à Casablanca Voyez les images

LIRE AUSSI:Dialogue social: Les syndicats sortent la carte de la grève pour faire pression sur Benkirane